Soles Meunières

Publié le par Violette

Soles Meunières

Ah, la sole meunière, se fût ma première dégustation de soles et je dois avouer que j’ai bien aimé, bon en même temps vu la tonne de beurre, je ne pouvais qu’aimer hein, !

J’ai choisi cette recette car j’ai trouvé le mythe de sa création absolument trop mignonechoupiattitudebisousbisous ! Je suis une grande romantique et soyons clair la légende l’est : Une restauratrice de Royat, près de Clermont. Marie Quinton, qui avait transformé l'ancien moulin de ses parents en auberge-hôtel, publia un livre narrant les amours illégitimes et clandestines du général Boulanger lors de la mise à pied de celui-ci en Auvergne, amours que les deux tourtereaux entretenaient sous son toit, à Royat. Une ancienne meunière créa ainsi cette recette pour Boulanger…

C’est pas trop meugnon ? Soyons clair, ça reste une légende mais j’aime cette idée de cuisine liée à l’amour et vous êtes bien placés pour le savoir.

Pour deux personnes, il vous faudra :

2 soles écorchées et ébarbées (demandez à votre poissonnier)

12 brins de persil

½ citron

50 gr de beurre salé

3 cuillères à soupe de farine environ

Sel

Poivre

Saler et poivrer les soles des deux côtés, les passer à la farine sur les faces, qu’elles soient bien recouvertes puis les tapoter pour ôter l’excédent.

Dans une grande poêle, faire fondre le beurre, y faire dorer les soles à feu vif environ 3 minutes sur chaque face (côté peau blanche en premier), une fois les soles cuites (toucher au niveau de l’arête, si la chair se détache c’est que c’est cuit), Dresser les soles sur un plat, ajouter le citron et le persil dans la poêle, mélanger et verser sur les soles.

Bon appétit mes amis !

Publié dans Poissons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article