Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Yachnet Koussa (ragout de courgettes libanais)

Publié le par Violette

Yachnet Koussa (ragout de courgettes libanais)

Lorsqu'un ami m'a appris la cuisine grecque, il m'a parlé des ressemblances que l'on pouvait voir dans la cuisine libanaise, turque ou grecque, et j'ai donc décidé de faire un tour sur le net pour me renseigner sur ces cuisines, j'ai beaucoup aimé la base de la cuisine libanaise et j'ai trouvé cette recette par hasard et j'ai de suite eu envie de l'essayer, bon bien entendu je me suis sentie obligée d'y mettre ma petite touche perso, donc voilà ce qu'il en est ressorti, mes parents ont adoré ce plat bien parfumé et peu gras!


Pour 4 personnes il vous faudra:


1 kilo de courgettes (moi j'ai pris une courgette du jardin de mon papa ça a suffit ^^)
250 gr de viande hachée
2 gros oignons
un pincée de cannelle
sel
poivre
1 cuillère à café de cumin moulu
1 cuillère à café de cumin en graines
1 pointe de couteau de piment moulu
1 gousse d'ail
1 échalote
huile d'olive


Dans un faitout, mettre un peu d'huile d'olive, y faire revenir l'oignon, l'ail et l'échalote, le tout coupé en petits morceaux, pendant que le mélange dore, couper les courgettes en dés, les épépiner si elles sont trop grosse, ajouter la viande dans le faitout, mélanger, saler, poivrer, et ajouter les épices, mélanger, une fois que la viande est cuite, ajouter les dés de courgettes et un demi verre d'eau, mélanger et laisser mijoter 20 minutes à feu doux, quand les courgettes sont cuites, le plat est prêt à être dégusté!
Bon appétit!

Publié dans Viandes, Légumes, Boeuf

Partager cet article

Repost 0

Paella

Publié le par Violette

Paella

Une fois n'est pas coutume, je vais tricher, en effet cet article sera illustré par une photo d'une Paella que j'ai aidé à finir mais qui n'est pas mon oeuvre, c'est celle de Laurence, mais je vais vous donner ma recette à moi de la paella avec cette photo, donc c'est de la triche mais j'assume totalement car celle qui est là est tellement jolie qu'il serait dommage de ne pas en faire profiter tout le monde! (Laurence je fais profiter de tes oeuvres) et maintenant que vous avez tous la bave aux lèvres je vais vous parler un peu de l'origine de la paella, "la riziculture est très ancienne en Espagne et ses premières implantations précédaient peut être l’arrivée des Arabes* au VIIIe siècle.
Mais la théorie la plus répandue soutient qu’elle commence plutôt avec l’invasion Maure, dans les années 711-732. Les Arabes qui conquirent Valence, au VIII ème siècle, ignoraient alors ce qu’était le riz*. C’est une des découvertes qu’ils feront en Irak plus tard et qu’ils ont importé à Valencia durant leur occupation.
Quoi qu’il en soit, le riz ne paraît guère avoir été cultivé avant 1200**, dans la grande zone rizicole de Valencia.
La riziculture s’est surtout développée après la Reconquête chrétienne (XIII siècle), ce qui explique que les mots du vocabulaire culinaire à base de riz ne sont pas arabes. Et encore moins la Paella qui est une façon de cuisiner le riz qui date du 19ème siècle.
XIIIème
Jacques le Conquérant libère Valencia en 1238, le riz est déjà présent et il est cultivé autour d’une lagune aux portes de la cité. Celle-ci, en arrière du cordon littoral, va être comblée par les paysans et transformée en grande partie en rizière.
Cet énorme travail humain a donné naissance aux 20.000 hectares de rizières de l’Albufera, le mot signifie étang en arabe.
Le roi Jacques 1er dictera très vite des lois pour limiter la culture du riz autour de la Albufera et éloigner les risques de paludisme des portes de la ville. Cela semble impliquer pour la riziculture un certain cachet de nouveauté.
Il devient alors de coutume de préparer des plats à base de riz dans des plats en terre durant les fêtes de famille et religieuse. Ces rituels avaient un caractère traditionnel et symbolique très fort.
C’est à cette période que le riz rencontre un très grand succès dans la ville, il représentait un commerce excessivement rentable.
XIIIème au XIXème
Au fils des ans le riz devient l’aliment de base des Valenciens.
Autour des rizières ou il est cultivé, on y ajoute des produits de la lagune : anguilles et poissons.
Dans les terres aux alentours, légumes, charcuterie et viandes.
Mais pendant cette période, on le cuisine dans un plat en terre, en bouillon sur le feu ou sec au four, mais essentiellement à la maison.
C’est au début du XVIe siècle que l’on trouve le 1er témoignage écrit de l’utilisation de safran avec du riz.
Rupert de Nola, un cuisinier de cour, écrit dans un livre de recette qu’il utilise pour donner une belle couleur jaune orangée à l’un de ses plats à base de riz. Son nom : « Arròs en cassola al forn » que l’on peut traduire par : Casserole de riz au four.
Il y a de fortes chances que ce soit l’ancêtre du riz au four, surement le riz le plus populaire à Valencia.
XIXème
C’est au environ de ce siècle que les Valenciens inventèrent la Paella telle qu’on la connaît aujourd’hui.
Deux événements majeurs sont à l’origine de sa création :
L'industrialisation
Avec son arrivée, les plats en acier sont plus abordable pour la grande majorité des Valenciens.
Et grâce à l’invention de cette poêle sans manche mais avec des poignées de chaque coté, il devient plus facile pour les paysans de transporter sans risque de casser son matériel (plat en terre jusque-là), de quoi cuisiner à midi un riz sec dans les champs.
Les changements sociaux du XVIII et XIX siècle.
La vie devient plus active et le niveau de vie augmente. A cette époque les Valenciens y ajoutent les légumes que donnait la riche région de la « huerta » avec des escargots et les jours de fêtes, ils purent se permettre de rajouter du poulet, un lapin ou un canard, élevé pendant des mois avec soin.
La bourgeoisie Valencienne qui préfère les plats de riz fins adopte cette nouvelle façon de cuisiner.
Ce plat de riz, cuisiné les dimanches ou les jours de fêtes religieuses spécifiques et dans cette poêle sans manche, devient typique de la région de Valencia et s’appelle alors « Paella ».
C’est au fur et à mesure de son expansion en dehors de ses frontières qu’il prend sa dénomination « Paella Valenciana » du plat dans lequel on le cuisine la « paella » et de sa région d’origine « Valencia »" (source : http://www.la-bible-de-la-paella.fr/la-paella-authentique/histoire/)


Pour 6 personnes, il vous faudra:


6 cuisses de poulet
du fond de volaille
1 oignon
500 gr de tomates coupées en dès
1 poivron rouge
1 poivron vert
1 poivron jaune
250 gr de petit pois
1 kg de moules
huile d'olive
400 gr de riz rond à paella
12 gambas
200 gr de calamars frais en lanières
150 gr de chorizo fort en rondelles
3 dosettes de safran
sel
poivre
3 citrons
thym



Eplucher l'oignon et le couper en tranches fines, nettoyer les poivrons et les couper en tranches fines. Dans un plat à paella, faire suer l'oignon dans un peu d'huile d'olive, quand ils sont translucides, ajouter les lanières de poivrons, dans une poêle à part, faire revenir les tranches de chorizo sur les deux faces et les égoutter pour enlever le plus gros du gras, ajouter les tomates avec les poivrons et remuer, pendant ce temps mettre les cuisses de poulet dans un plat à four, y mettre un filet d'huile d'olive par dessus, saler, poivrer et parsemer de thym, enfourner pour 30 à 45 minutes à 200° (si le poulet commence à noircir à un moment, couvrir le plat de papier d'alu.) ajouter le riz dans les légumes, mélanger, mettre une louche de fond de volaille, ajouter les petit pois, les moules, les gambas, le safran, saler et poivrer, ajouter les calamars, laisser cuire à feu très doux, en ajoutant du fond de volaille chaque fois que le riz a bu la précédente louche, cuire tout doucement recouvert d'aluminium, une fois que le riz est cuit votre paella est prête, servir bien chaude avec le poulet et les rondelles de chorizo que vous aurez ajouter 5 minutes avant la fin de la cuisson.
Bon appétit!

Paella

Publié dans Poissons, Viandes, Porc, Poulet, Légumes

Partager cet article

Repost 0

Quiche à l'italienne

Publié le par Violette

Quiche à l'italienne

Il y a une de mes recettes de quiche, qui fait toujours un tabac, pourtant elle n'a rien de bien exceptionnel à mes yeux mais comme elle rassemble tout les saveurs du sud et elle fait le bonheur des apéritifs du soir! Il faut savoir que le basilic utilisé pour le pesto à des propriétés anti-oxydante, il retarde le vieillissement cellulaire et aurait un effet cardio-protecteur, il traite les ballonnements, les indigestions et les aigreurs d'estomac, il diminue la fièvre et la fatigue, et apaise les nausées! Bref une herbe aromatique qui vaut son pesant d'or!

Pour 4 personnes il vous faudra :

** Pour le pesto:
60 gr de basilic frais
60 gr de parmesan
3 cuillère à soupe de pignons de pin
2 gousses d'ail
30 cl d'huile d'olive
poivre

**Pour la quiche:

Le pesto
1 pâte brisée
2 oeufs
100 gr de mozzarella rapée
2 jaunes d'oeufs
50 cl de crème fleurette
poivre
6 tomates séchées coupées en lanières


Première étape, faire le pesto, vous allez glisser tout les ingrédients du pesto dans un mixer et donner un bon coup de mixage pour obtenir une pâte homogène et un peu liquide, réserver.
Préchauffer le four à 180°, dans un plat à four beurré et fariné, dérouler la pâte, la piquer à l'aide d'une fourchette et la réserver.
Dans un saladier, mettre les oeufs, les jaunes, la crème, le poivre et le pesto, mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte bien homogène, ajouter les tomates séchées et la mozzarella rapée, bien mélanger et verser l'appareil sur la pâte, enfourner à 180° pendant 25 à 30 minutes. Sortir du four une fois la quiche cuite, vous pouvez aussi bien la déguster froide, que chaude.
Bon appétit!

** Pour les carnivores vous pouvez ajouter des dés de jambon cru dans la quiche ça va très bien avec!

Partager cet article

Repost 0

bagels au saumon fumé

Publié le par Violette

bagels au saumon fumé

Aujourd'hui il fait une chaleur torride, et j'ai envie de manger un truc frais et léger, de plus je n'ai pas beaucoup de temps, alors j'ai décidé de me faire un sandwich mais pas un truc lourd et gras, alors j'ai sorti un paquet bagel et hop au travail! Le pain à bagel devient de plus en plus en vogue comme on a pu le voir avec les tentatives des grandes marques de fast food pour l'intégrer à son menu, l'histoire du bagel commence en 1683. Le roi Jean III Sobieski de Pologne envoie la cavalerie pour repousser l'invasion turque aux portes de Vienne. Pour remercier le roi d'avoir ainsi sauvé l'Autriche, un boulanger décide de lui rendre hommage en créant un pain rond avec un trou au milieu, de la forme d'un étrier, le roi passant pour un excellent cavalier. Or, en autrichien, le mot "étrier" se prononce "beugel". Un nouveau pain était né. Au début du XXe siècle, les immigrants juifs d'Europe de l'Est (notamment les russes) qui rejoignent l'Amérique apportent le Bagel dans leurs valises. Le petit pain apparaît d'abord à New-York, puis à Chicago. Il se répand rapidement sur le continent et est définitivement adopté par la population américaine qui en fait son pain préféré. Je vous donne là une recette typique pour l'utilisation des bagels, rien de très original mais un délice tout de même!


Pour deux personnes, il vous faudra:


2 pains bagel aux flocons d'avoine
2 cuillère à soupe de fromage frais
sel
poivre
1 bonne pincée d'aneth
4 gouttes de jus de citron
4 tranches de saumon fumé
6 tranches de concombres




Faites réchauffer les pains à bagel selon les instructions du sachet (la recette du pain à bagel viendra un peu plus tard donc j'ose penser que vous avez acheter des tout fait!), les couper en deux, dans un bol mettre, le fromage frais, le jus de citron, l'aneth, le sel (très peu) et le poivre, mélanger en douceur, puis tartiner l'intérieur des bagels avec cette préparation, prendre le dessous du bagel, y poser trois tranches de concombres, 2 tranches de saumon puis encore trois tranches de concombre, refermer. Déguster très froid!
Bon appétit!

Partager cet article

Repost 0

Emincé de dinde aux champignons

Publié le par Violette

Emincé de dinde aux champignons

Encore un soir de flemmingite aigue, je veux un repas rapide, voir instantané, alors j'enclenche le cuiseur à riz et je vais faire un petit truc à servir avec.


Pour 4 personnes, il vous faudra:


600 gr de dinde émincées
2 échalotes coupées en cubes
400 gr de champignons de Paris frais, épluchés et nettoyés
20 cl de crème liquide
10 cl de vin blanc
1 cube de bouillon de légumes
poivre
une feuille de laurier
1 pincée de genièvre moulu
1 noisette de beurre


Dans une poêle, mettre une noisette de beurre, une fois que la poêle est chaude y ajouter les morceaux de dinde, les faire dorer, une fois qu'ils sont bien dorés, les retirer du feu et réserver, ajouter les échalotes coupées dans la poêle et bien mélanger pour décoller les sucs de cuisson, quand les échalotes sont fondues, ajouter le vin, le laurier, le genièvre, le bouillon cube, poivrer, bien mélanger, laisser réduire de moitié, ajouter la crème et les champignons, laisser cuire quelques minutes sur feu très doux, ajouter la dinde et laisser finir de cuire 5 minutes de plus, servir bien chaud!
Bon appétit!!

Publié dans Volailles, Dinde, Légumes

Partager cet article

Repost 0

Boulettes de boeuf et sauce tomate

Publié le par Violette

Boulettes de boeuf et sauce tomate

​ Aujourd'hui, on m'a demandé de préparer un repas, facile à réchauffer, rapide à faire au dernier moment et qui puisse plaire à tout le monde, sacré challenge non? Après m'être assuré qu'aucun des convives n'était végétarien je me suis mise à la confection de boulettes de boeuf en sauce tomate, un plat italien de référence, et que nous pouvons facilement faire la veille pour le lendemain!


Pour 4 personnes, il vous faudra:


Pour les boulettes:


500 gr de boeuf haché
2 tranches de pain de mie rassis
3 oeufs
sel
poivre
huile d'olive
1 petite poignée de fromage rapé
une bonne pincée d'origan
une pointe de couteau de piment moulu
une pincée d'herbes de Provence
1 pincée de basilic haché
1 oignon haché
1 gousse d'ail


Pour la sauce tomate:


1 petite boite de concentré de tomates
500 gr de coulis de tomate
1 oignon haché
1 feuille de laurier
2 branches de thym
huile d'olive
poivre
sel

Dans un faitout, mettre l'oignon à dorer dans de l'huile d'olive, une fois qu'il est bien revenu, ajouter le concentré de tomate, remuer, ajouter le coulis de tomate, le laurier, le thym, le sel et le poivre, laisser réduire à feu très doux.
Préchauffer le four à 180°.
Dans un mixer, mettre l'oignon, la gousse d'ail, le pain de mie, le sel, le poivre, le basilic, les herbes de Provence, l'origan et le piment, une fois le tout mixer, transvaser le mélange dans un saladier, y ajouter le reste des ingrédients et malaxer jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène, ensuite former des boulettes de la taille de votre choix que vous mettrez dans un plat à four huilé, une fois le mélange à la viande épuisé , mettre le plat au four pendant 15 à 30 minutes selon la taille des boulettes, une fois les boulettes cuites, les servir avec la sauce et une bonne assiette de pâtes ou de riz! Vous pouvez les conserver jusqu'au lendemain sans souci au frais, pour être sur que vos boulettes ne sèchent pas n'hésitez pas à transvaser la sauce dans le plat à four par dessus les boulettes et les faire réchauffer dans la sauce! Vous verrez c'est délicieux!
Bon appétit!

Publié dans Viandes, Boeuf

Partager cet article

Repost 0

Tapenade verte au chèvre

Publié le par Violette

Tapenade verte au chèvre

Aujourd'hui je suis invitée à une soirée et on m'a demandé d'amener des trucs à grignoter à l'apéritif, et Ô joie, ça tombe bien car il y a une recette qu'une demoiselle attends depuis un moment, alors la voilà: ma tapenade aux olives verte et au fromage de chèvre frais!


Pour un bocal de tapenade, il vous faudra:


1 bocal d'olives vertes dénoyautées
1 gousse d'ail
4 rondelles de chèvre très frais
1 cuillère à café de câpres
1 petit poignée de basilic frais
1 bon filet d'huile d'olive
poivre


Mettre tous les ingrédients dans un mixer, mixer jusqu'à l'obtention d'une pâte onctueuse, ajouter l'huile à mesure pour être sûr, goûter, rectifier l'assaisonnement, mixer une dernière fois et réserver au frais jusqu'au moment de servir! Tadam!
Bon appétit!

Partager cet article

Repost 0

Pigeons aux petit pois

Publié le par Violette

Pigeons aux petit pois

Pour la fête des mères, j'ai décidé de faire un petit repas spécial pour que ma maman se casse le ventre vu qu'elle était toute malade, j'ai décidé de lui faire un petit plat plain de vitamines et qui change un petit peu, je me suis penchée sur les cuisines du monde mais je suis bien vite revenue à une cuisine plus traditionnelle, avec un plat bien français, le pigeon aux petits pois!




Pour 4 personnes, il vous faudra:


2 beaux pigeons
1 bonne noisette de beurre
4 coeurs d'artichaut
4 carottes fanes
1 coeur de laitue
700 gr de petit pois
700 gr de pois mange tout
4 pommes de terre nouvelles
1 cuillère à café de fond de volaille
thym
2 feuilles de laurier
2 verres d'eau
2 oignons nouveaux
200 gr de lardons fumé
poivre
sel
1 gousse d'ail haché


Dans une marmite, faire revenir l'oignon nouveau haché avec l'ail, ajouter les lardons et les faire bien dorer, ajouter les pommes de terre en tronçons bien nettoyées, les coeurs d'artichaut et les carottes fanes juste grattées, faire revenir le tout 8 à 10 minutes sur feu doux/moyen, ajouter ensuite le coeur de laitue, les petit pois, les pois mange tout, saler et poivrer, ajouter l'eau, le fond de volaille, mélanger, couvrir et faire cuire à petit feu 15 minutes, goûter, mélanger. Dans une poêle, mettre une noisette de beurre et mettre vos pigeons à dorer sur chaque faces, les retourner régulièrement ils doivent être dorés mais pas brûlés. Une fois qu'ils sont dorés, les transvaser avec les légumes ainsi que leur jus et leur sucs de cuisson, continuer la cuisson 10 minutes, les petit pois doivent être tendres, les pigeons juste à peine rosés à l'intérieur, servir bien chaud, avec les légumes!
Bon appétit!

Publié dans Volailles, Légumes, Gibier

Partager cet article

Repost 0

Légumes farcis au chorizo

Publié le par Violette

Légumes farcis au chorizo

Dès que les beaux jours reviennent, les légumes farcis aussi, c'est génial à faire et en plus ça se congèle bien, donc on peut en faire pour cet hiver, le souci c'est que tout les gens que je connais ont une recette de farce (qui est très bonne hein) mais n'en change jamais, et moi vous vous en doutez je ne peux pas faire ça, il me faut de la nouveauté, donc me voilà entrain de chiner dans mon supermarché, qu'est ce que je vais bien pouvoir mettre dans mes farcis? Et bien voilà le résultat de mes recherches, mes testeurs ont tous approuvé!

Pour 4 personnes, il vous faudra:

4 petites courgettes
4 tomates
4 champignons
1 chorizo
1 boite de concentré de tomate
800 gr de chair à saucisse
1 oignon haché
1 gousse d'ail haché
6 cuillère à soupe de chapelure
2 oeufs
poivre
thym




Préchauffer le four à 180°. Laver les tomates, couper les chapeaux, épépiner l'intérieur, creuser la chair (que vous réservez pour la farce), mettre les tomates vides dans un plat à four huilé, laver les courgettes, les couper ( je vous laisse choisir chacun sa façon, moi je fais des bateaux) les épépiner, puis les creuser et garder la chair pour la farce, éplucher les champignons, couper les pieds et les réserver, poser vos légumes creusés dans votre plat à four, couper les chairs des légumes en petits morceaux et les mettre dans un saladier, dans une poêle, mettre un peu d'huile et faire revenir l'ail et l'oignon haché, une fois qu'ils sont bien dorés les ajouter dans le saladier, ajouter ensuite la chair a saucisse et le chorizo coupés en dès très fin, ajouter le thym, le concentré de tomate, la chapelure et les oeufs, bien mélanger à la main pour avoir une pâte homogène. Poivrer, mélanger et remplir les légumes avec cette farce, les enfourner 25 à 30 minutes, une fois qu'ils sont bien cuit, les servir bien chaud, ils sont parfumés et délicieux, ensuite à vous de choisir si vous désirez utiliser un chorizo fort ou doux selon vos goûts!
Bon appétit!

Publié dans Légumes, Viandes, Porc

Partager cet article

Repost 0

flan de courgette

Publié le par Violette

flan de courgette

Vous l'attendiez tous, le fameux, l'unique flan de courgettes, le plat de l'été, il accompagnera avec joie vos barbecues, vos salades et vos repas estivaux, alors n'hésitez plus! Et Faustine, j'espère que ma version t'aidera à réussir les tiens !

Pour 4 personnes, il vous faudra:

400 gr de courgettes coupées en petits cubes avec la peau

3 cuillères à soupe d'huile d'olive

1 gousse d'ail

4 cuillère à soupe de basilic frais haché

2 oeufs + 2 jaunes d'oeufs

25 cl de crème fraîche

15 cl de lait

1 pincée de muscade rapée

sel et poivre

1 oignon haché

Mettre un peu d'huile dans une poêle, et faire revenir l'oignon, ajouter les courgettes, les faire bien dorer, saler et poivrer, pendant qu'elles cuisent, hacher finement votre basilic. Dans un saladier mettre les deux oeufs et les deux jaunes, ajouter la crème, le lait, la muscade, saler, poivrer et fouetter pour obtenir un appareil homogène, y ajouter le basilic haché, puis les courgettes et les oignons, mélanger, verser cette préparation dans un plat à four huilé, poser ce plat à four dans une autre plat à four plus grand a moitié rempli d'eau pour faire une cuisson au bain marie, cuire à 180° entre 30 et 45 minutes. Vérifier la cuisson avec la pointe d'une couteau, s'il ressort propre c'est cuit, si vous ne pouvez pas faire une cuisson au bain marie, cuire les flans à 150° pendant 45 minutes minimum, vous pouvez le déguster chaud ou froid accompagné d'un coulis de tomate au basilic!

Bon appétit!

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>