750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tartinade de sardine aux épices cajun

Publié le par Violette

Tartinade de sardine aux épices cajun

Il y a peu, on a fêté les trente ans de mon compagnon, mon ami n'est pas très anniversaire mais j'avais très envie de faire un truc juste pour lui et après des mois de travail au corps il a fini par me laisser organiser quelque chose pour son anniversaire, et vu que la liste des invités comptait plus d'une vingtaine d'invités dont je ne connaissais ni les goûts, ni les allergies, j'ai décidé d'opter pour un buffet assez varié, une des recettes qui a beaucoup surpris mes invités a été ma tartinade de sardine aux épices cajun, je me suis inspirée d'une recette vu sur cuisine actuelle, je l'ai retravaillée car elle ne me convenait pas à la base et j'ai donc décidé de vous partager ma recette car elle a plu et ma version est plus agréable que celle que j'avais déniché.


Pour 10 personnes, il vous faudra:


4 à 5 sardines à l'huile
1 échalote
100 gr de fromage frais
1 cuillère à café d'épices cajun
poivre
une pincée de piment moulu

huile d'olive


Dans un mixeur, mettre les sardines après avoir enlevé les arêtes centrales, ajouter l'échalote, le fromage frais, les épices cajun, le poivre et le piment, mixer le tout, ajouter un fin filet d'huile d'olive, mixer jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène, goûter, rectifier l'assaisonnement si besoin, servir très frais avec du pain grillé.
Bon appétit!

Partager cet article

Repost0

Quiche 4 fromages

Publié le par Violette

Quiche 4 fromages

Bonjour à tous, me voilà de retour après un sale rhume qui m’a cloué au lit pendant une semaine rendant impossible toute tentative de cuisine, je tiens donc déjà à m’excuser pour mon absence et voilà une petite recette pour me faire pardonner !

Pour 6 personnes, il vous faudra :

1 pâte brisée

3 œufs

20 cl de crème épaisse

1 buchette de chèvre

120 gr de gruyère rapé

120 gr de comté rapé

60 gr de roquefort

Poivre

Une pincée de muscade

Préchauffer votre four à 180°, dérouler la pâte dans un moule, la piquer avec une fourchette et la faire précuire 5 minutes, dans un saladier, casser les œufs, les battre avec la crème, la muscade et le poivre.

Lorsque votre pâte est précuite, disposer les fromages sur votre fond de tarte afin qu’il y ait un peu de tout de partout, verser l’appareil par-dessus.

Enfourner 30 minutes environ, servir chaud ou froid, en apéritif ou en entrée avec une salade verte.

Bon appétit !

Partager cet article

Repost0

Gâteau aux poivrons confits et au chorizo

Publié le par Violette

Gâteau aux poivrons confits et au chorizo

J'adore les poivrons confits dans l'huile d'olive et j'adore encore plus quand je les mélange au chorizo, alors j'ai pensé a un gâteau salé juste pour le plaisir :


Pour 6 personnes, il vous faudra:

1 poivron jaune
1 poivron vert
1 poivron rouge
20cl d'huile d'olive
1 gros oignon en dés
2 gousses d'ail entières
1 feuille de laurier
150 gr de farine
1 sachet de levure
1 grosse poignée de fromage rapé
3 oeufs
10 cl de crème
10 tranches de chorizo coupées en lamelles
1 cuillère à café de chili powder


Nettoyer les poivrons, en ôter le pédoncule et les graines, les couper en cubes, dans une casserole, mettre l'huile d'olive, l'oignon, l'ail, les poivrons et le laurier, laisser cuire à feu doux le tout pendant 35 minutes à feu doux.
Préchauffer votre four à 180°, dans un saladier, mettre les oeufs, la farine, la levure, la crème et la cuillère à café de chili powder, bien mélanger, huiler votre plat à gâteaux, mélanger les poivrons confits et l'appareil en veillant à bien ôter la feuille de laurier et les gousses d'ail, ajouter le chorizo, bien mélanger puis verser le mélange dans le moule à gâteau. Enfourner environ 30 minutes, servir tiède!

Bon appétit!

Publié dans Apéro-Buffet, Porc, Légumes

Partager cet article

Repost0

Gâteaux aux abricots

Publié le par Violette

Gâteaux aux abricots

Mon papa avec l'âge devient de plus en plus gourmand et il adore avoir des petits gâteaux maison pour le petit déjeuner, la recette que je vais vous donner aujourd'hui est une recette de gâteaux à l'abricot de maman, ils sont absolument divin et parfaits pour le matin.

Pour 6 personnes, il vous faudra:


200 gr d'abricots au sirop
125 gr de beurre
3 oeufs
120 gr de sucre en poudre
4 cuillères à soupe de poudre d'amandes
150 gr de farine
1/2 sachet de levure


Préchauffer le four à 200°
Couper les abricots en dés, faire fondre 25gr de beurre dans une poêle et y ajouter les abricots, les faire revenir et remuant régulièrement jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
Dans un saladier, mettre les oeufs et le sucre, fouetter, ajouter la poudre d'amande, le reste du beurre fondu, la farine et la levure, bien mélanger afin d'avoir un mélange bien homogène. Ajouter les abricots aux mélanges, remuer le tout.
Beurrer un moule à gâteau, y verser la préparation et enfourner pour 25 à 30 minutes à 200°. Déguster tiède ou froid.
Bon appétit mes trésors!


Ps: Pour des raisons d'esthétique j'ai mis les oreillons d'abricots entier dans la fournée pour la photo.

Publié dans Desserts

Partager cet article

Repost0

Emincé de poulet aux saveurs d'orient

Publié le par Violette

Emincé de poulet aux saveurs d'orient

Une petite recette inventée avec les restes du frigo, pour une fin de mois un peu difficile, une recette pleines de saveurs grâce aux épices et à la fois très douce grâce aux carottes, bref une petite splendeur vite fait et délicieuse!

Le ras el hanout est un mélange d'épices qui contient entre 24 et 27 ingrédients, il n'y a pas de mélange précis, la recette dépends de la marque ou du vendeur, ce mélange peut contenir :
Cardamome : « Qâqulla », graine d'une zingibéracée (Malabar, Sri Lanka).
Macis : « Bsibsa », arille qui entoure l'amande de la noix de muscade (Java, Sumatra).
Galanga : « Khdenjal », rhizome d'une zingibéracée cultivée et sauvage en Extrême-Orient (Chine).
Maniguette : « Gouza sahraouia », graine d'une zingibéracée (Côte d'Ivoire).
Noix de muscade : « Gouzt ettiab », noix du fruit du muscadier (Sumatra, Java).
Noix de muscade : « Gouza el bloutia », fruit complet du muscadier (Java, Sumatra).
Quatre-épices : « Nouioura », piment (Jamaïque, Antilles), très différent des piments malgré son nom.
Cantharide : « Debban elhand », poudre de coléoptère, c'est un poison violent, réputé aphrodisiaque (régions méditerranéennes).
Cannelle : « Qarfa », écorce d'un arbre de la famille des lauracées : le cannelier (Inde, Malaisie, Sri Lanka).
Cypéracée : « Tara soudania », rhizome très odorant (Soudan).
Poivre long : « Dar felfell », fruit du Piper longum (Inde et Malaisie).
Clou de girofle : « Oud en nouar », bouton floral du giroflier (myrtacée) (Zanzibar).
Curcuma : « Qrçoub », rhizome d'une zingibéracée coloré en jaune (Inde, pays tropicaux).
Gingembre : « Sknjbir », rhizome du zingiber officinale, cultivé dans les pays tropicaux (Indochine, Japon).
Iris : « Oud lamber », rhizome de l'Iris germanica (Haut Atlas).
Poivre noir : « Elbzar », fruit du poivrier (Asie tropicale).
Lavande : « Khzama », fleur de la Lavandula vera (France, Maroc).
Boutons de roses : « Rous el ward », c'est la rose de Damas importée de Perse par les Arabes et cultivée dans les vallées du Dadès, du Todra et de Ferkla.
Cannelle de Chine : « Dar el cini », écorce d'un arbre de la famille des lauracées (Asie tropicale).
Fruit du frêne : « Lissan ettir », importé d'Europe comme aphrodisiaque.
Baies de belladone : « Zbibet el laïdour », baies desséchées récoltées à Chefchaouen, il en faut très peu.
Nigelle : « Habbt el soudane », graines cultivées au Maroc.
« Gouza el asnab » : boules de graines cultivées, agglomérées.
Gingembre blanc : plus fin que le gris (Japon).
Fruit d'une asclépiadacée : « Hil et abachi ».
Cubèbe : poivre gris parfumé (Insulinde et Bornéo).
Poivre des moines : « chajarat maryam », baie du gattilier (Maroc).



Pour deux personnes il vous faudra:

2 blancs de poulet coupé en lanières
1 oignon
6 carottes
1/2 cuillère à café de cumin
1/2 cuillère à café de ras el hanout
sel
poivre
un peu d'huile neutre
2 cuillères à soupe de raisins secs

1 cuillère à café de fond de volaille

Tout d'abord, couper les blancs de poulet en lamelles, éplucher les carottes et les couper en bâtonnets, éplucher l'oignon et le découper en lamelles fines.
Dans une sauteuse, mettre un peu d'huile, y mettre le poulet, le colorer sur toutes les faces puis retirer du feu et réserver, dans la même sauteuse jeter l'oignon coupé finement, le faire revenir jusqu'à ce qu'il soit bien doré, ajouter les carottes, le cumin, le ras el hanout, le sel et le poivre, bien mélanger, laisser cuire 2 ou 3 minutes, ajouter un demi verre d'eau, une cuillère à café de fond de volaille et les raisins secs, laisser cuire jusqu'à réduction totale de l'eau en rajouter encore un peu mélanger, ajouter le poulet et laisser réduire afin d'avoir une sauce un peu épaisse. Servir seul ou accompagné de riz blanc ou de semoule.
Bon appétit!

Publié dans Viandes, Légumes, Poulet

Partager cet article

Repost0

Kangourou aux poivres sauce aux saveurs d'automne

Publié le par Violette

Servi avec des pâtes fraîches un vrai délice

Servi avec des pâtes fraîches un vrai délice

Oui, vous avez bien lu je m'attaque au Kangourou, non ne hurlez pas de suite, la viande de Kangourou, provient d'élevage, c'est un très bon substitut au boeuf, il est faible en gras, riche en protéines et faible en calories, il contient beaucoup de fer et d'eau, la viande de kangourou est connue pour ses vertus anti-cancérigène et c'est un bon régulateur de diabète, la viande à un goût similaire au cerf rouge, elle a donc un goût prononcé mais elle est très tendre d'où mon envie de tenter de vous faire partager cette viande inhabituelle certes mais qui ne manque certainement pas d'intérêt!


Pour deux personnes, il vous faudra:


1 gros carré de beurre (20 gr environ)
3 échalotes
2 pavés de kangourou
15 cl de vin blanc
2 cuillères à soupe de 5 poivres concassés
1 cuillère à café de fond de veau
20 cl de crème liquide
une boite de 400gr de mélange de champignons
1 cuillère à café de baies roses
1 peu d'huile de tournesol


Une heure avant, couper les pavés, les mettre à mariner dans une cuillère à soupe de poivre concassé et une cuillère à café de baies roses concassés avec un peu d'huile, bien mélanger et laisser mariner tranquillement au frigo.
Dans une poêle, mettre le beurre à fondre, y ajouter les échalotes hachées, lorsqu'elles sont dorées, ajouter les pavés de kangourou en morceaux, les faire revenir 2 ou 3 minutes, on veut qu'ils restent un peu saignant à l'intérieur, retirer la viande et la réserver, déglacer les échalotes au vin blanc, en grattant bien les sucs de cuissons au fonde la poêle, ajouter le fond de veau et le poivre, bien remuer, ajouter un peu d'eau de conservation des champignons, laisser réduire de moitié, ajouter la crème et les champignons égouttés, mélanger le tout, laisser cuire une minute ou deux, ajouter la viande, re-mélanger, laisser une minute de plus et servir avec des pâtes.

Bon appétit mes trésors!

Publié dans Viandes, Légumes, Gibier

Partager cet article

Repost0

Curry de saumon et de langoustines

Publié le par Violette

Curry de saumon et de langoustines

Du curry, et encore du curry, après le vert et le rouge je m'attaque au curry jaune, "L'habitude est prise, dans le monde occidental et dans les cultures créoles, de nommer ce mélange curry ou cari. Ce nom a été popularisé par les indiens pour qualifier tous les plats indiens en sauce. Ce mot découle du mot tamoul kari signifiant « ragoût », « plat mijoté ». En réalité le terme n'est pas employé en Inde où on utilise différents noms selon les régions dont le plus répandu est massala en Inde du Nord, ce qui signifie mélange.
La poudre de curry telle qu'elle est connue actuellement date du xviiie siècle où ces mélanges étaient préparés par des marchands indiens pour les membres du gouvernement colonial britannique et de l'armée retournant en Angleterre.
Le terme, d'origine tamoul mais emprunté très tôt avec l'habitude des épices par les habitants créoles de l'île Bourbon (ancien nom de la Réunion) et de l'île Maurice bien avant l'immigration massive indienne, s'applique à l'actuel plat typique de la cuisine créole réunionnaise et mauricienne. Un curry est le produit de la cuisson du riz, de grains (c'est-à-dire de fèves, ou de pois, ou de lentilles...) avec une viande ou un poisson en sauce épicée. Par exemple, le cari boucané est au lard fumé, le cari zourite au poulpe, le massalé cabri à la viande de chèvre, le cari boef au bœuf, etc. La caractéristique des curry est leurs combinaisons plus ou moins complexes d'épices et d'herbes et surtout presque systématiquement du piment en plus ou moins grande quantité.
Les épices varient selon la tradition culturelle nationale ou régionale, la pratique religieuse, et dans une certaine mesure, les préférences familiales ; cependant, d'une façon générale, on peut dire que le curry contient :du gingembre ; de l'ail ;de l'oignon ;de la coriandre ;de la cardamome verte et/ou noire ; du cumin, du curcuma ; du piment ; du poivre ; du fenouil ; du fenugrec ; du cubèbe , du clou de girofle, souvent grillé pour en exalter l'arôme ; du sel ; de la moutarde, etc " (wikipédia)


Pour 4 personnes, il vous faudra:

1 poignée de petits pois surgelés
4 pavés de saumon
40 cl de lait de coco
2 cuillère à soupe de pâte de curry jaune (moins si vous n'êtes pas pour les sensations fortes)
16 langoustines
2 citrons vert
1 bouquet de coriandre
1 étoile de badiane
2 oignons
huile
sel
poivre

Dans une cocote, mettre un peu d'huile, faire revenir les pavés de saumon coupés en dés, une fois qu'ils sont un peu dorés, les retirer et les réserver, rajouter un pointe d'huile et mettre les oignons coupés en dés et les faire revenir, bien gratter les sucs de cuissons, lorsque les oignons commencent à caraméliser, ajouter la pâte de curry, bien mélanger pendant une minute, ajouter les langoustines et les petit pois, mélanger puis ajouter le lait de coco, l'étoile de badiane, le sel et le poivre. Laisser cuire à feu doux une dizaine de minutes, ajouter les dés de saumon, laisser réduire encore 2 minutes. Servir ce ragoût sur un lit de riz blanc avec un trait de jus de citron et de la coriandre hachée.
Bon appétit!


Ps: pour la photo j'ai utilisé de la ciboulette, il n'y avait plus de coriandre au supermarché ce jour là (et oui, je suis victime du manque de coriandre!)

Publié dans Poissons

Partager cet article

Repost0

Tomates à la provençales

Publié le par Violette

Tomates à la provençales

S'il y a bien un plat vite fait et hyper pas cher c'est bien les tomates à la provençale, les tomates apparaissent dans les potagers français dans le bassin méditerranéen au XVIIème siècle et selon la légende, se sont les provençaux et les languedociens qui ont fait connaître ce fruit aux parisiens en réclamant des tomates lors de la fête de la Fédération en 1790, mais Diderot faisait déjà l'éloge de ce fruit dans l'Encyclopédie ce qui nous fait légèrement douter de cette rumeur.

Pour 4 personnes, il vous faudra:

4 tomates
70 gr de chapelure
sel
poivre
4 cuillères à soupe d'huile d'olive
3 gousses d'ail
1 bouquet de persil

Préchauffer votre four à 180°, laver les tomates, en ôter le pédoncule, les couper en deux. Huiler le plat à four avec la moitié de l'huile d'olive, dans un mixer mettre le persil et l'ail, mixer grossièrement. Mettre les tomates coupées en deux dans le plat le côté pulpe vers le haut, poivrer, saler, disposer le mélange ail/persil sur le dessus des tomates pour en recouvrir toutes la surface, mettre la chapelure par dessus le tout, arroser du reste de l'huile d'olive par dessus et enfourner le tout 12 à 15 minutes selon le four.
Bon appétit!


Ps: J'ai choisi des tomates de couleurs différentes pour varier les couleurs et le plaisir .

Publié dans Légumes, Végétarien

Partager cet article

Repost0

Soupe de crevettes au curry rouge thaÏ

Publié le par Violette

Soupe de crevettes au curry rouge thaÏ

J'aime la cuisine exotique et il est parfois difficile de trouver une bonne adresse où manger une cuisine fraîche et pas trop européanisée, donc voilà un recette de soupe thaïlandaise assez répandu, simple à faire et divine pour un soir un peu frisquet.


Pour 4 personnes, il vous faudra :


1 tasse de riz thaï cru
9 cl d'huile de sésame grillé
500 gr de crevettes crue, déveinés et sans la carcasse
une dizaine de noix de st jacques
sel
poivre
1 oignon haché
1 cm de gingembre haché
2 cuillères à soupe de curry rouge (moins si vous craignez le piment)
80 cl de lait de coco
40 cl de bouillon de légumes
1 jus de citron vert
de la coriandre hachée
1 gousse d'ail haché.
6 gros shitakés


Dans une marmite, mettre 3 cl d'huile et les carcasses des crevettes, les faire revenir, les écraser à la cuillère pour en extraire un maximum de saveurs, passer ensuite le tout au chinois afin de filtrer et de récupérer tout les sucs, réserver le jus ainsi obtenu, snacker les st jacques dans un poil d’huile , puis les réserver.
Cuire le riz comme indiqué sur le paquet, le réserver.
Reprendre la marmite, y mettre l'huile restante, faire revenir l'ail et les crevettes, lorsqu'elles sont cuites les retirer et les garder avec les noix de st jacques. dans la marmite, ajouter la pâte de curry rouge et le gingembre, remuer, ajouter ensuite le bouillon de légumes et les shitakés, bien mélanger, mener à ébullition, puis ajouter le jus des carcasses et le lait de coco, laisser cuire doucement 20 minutes pour que ça réduise, ajouter le riz, les fruits de mers, le jus de citron et la coriandre, bien mélanger et servir aussitôt!
Bon appétit!

Publié dans Poissons, Soupes

Partager cet article

Repost0

Papillote de saumon aux courgettes à l'estragon

Publié le par Violette

Papillote de saumon aux courgettes à l'estragon

Comme vous avez pu le constater, j'ai eu un léger souci d’internet, suivi de problèmes personnels qui m'ont empêcher de mettre à jour le blog régulièrement ces derniers jours et je tiens tout d'abord à m'excuser de cette interruption momentanée, mais me revoilà avec une petite recette légère et rapide, idéale pour un soir de semaine où vous n'avez pas de temps à consacrer à la cuisine.


Pour 3 personnes, il vous faudra:

1 grosse courgette coupée en tranches fines
1 oignon coupé en tranches fines
3 filets de saumon sans peau ni arêtes
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
3 brins d'estragon
sel
poivre
1 citron
du papier aluminium


Préchauffer le four à 210°.

Nettoyer les courgettes, couper les extrémités et les débiter en rondelles fines, éplucher l'oignon et le couper en tranches fines.
Prendre une grande feuille d'aluminium, la plier en deux , au milieu mettre 4 rondelles d'oignons, les recouvrir d'un tiers des rondelles de courgettes en laissant bien un espace de libre sur chaque côté pour, plus tard, rabattre l'alu, poser le pavé de saumon par dessus, saler, poivrer, disperser quelques gouttes d'huile d'olive sur le tout, mettre deux rondelles de citron sur le pavé , et parsemer d'estragon frais. Refermer l'alu de manière à faire une papillote fermée hermétiquement.
Répéter l'opération pour les deux autres papillotes. Enfourner les trois pendant 15 minutes, vérifier la cuisson (elle peut être différente selon les fours) en faisant bien attention de pas vous brûler en les ouvrant à cause de la vapeur qu'elles contiennent.
Servir bien chaud dans leurs papillotes.
Bon appétit!

Publié dans Poissons, Légumes

Partager cet article

Repost0