750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poulet aux deux citrons

Publié le par Violette

Poulet aux deux citrons

Encore du poulet au citron, oui, encore oui, mais vous remarquerez que la recette est complètement différente, c’était un essai qui s’est révélé plus que sympa voilà pourquoi je partage l’astuce car elle se fait en dix minutes montre en main et je vois déjà des gourmands qui trépignent, la différence cette fois est que j’utilise des citrons jaunes et verts dont les goûts bien que très différents se marient bien pour sublimer des aiguillettes de poulet, et je tiens à préciser qu’en plus cette recette que j’ai servie avec un mélange de céréales était aussi bonne chaude que froide le lendemain !

Pour 4 personnes, il vous faudra :

450 gr d’aiguillettes de poulet

3 cuillères à soupes de sauce soja

2 cuillères à soupe de mirin

Sel

Poivre

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

1 cuillère à soupe de graines de sésame

1 cuillère à soupe de coriandre hachée

Pour la sauce :

20 cl de bouillon de volaille

3 cl de jus de citron jaune

3cl de jus de citron vert

Les zestes d’un citron jaune

Les zestes d’un citron vert

1 échalote

1 gousse d’ail

1 cuillère à café de Maïzena

2 cuillères à soupe de miel

Dans un sac congélation, mettre le poulet, saler, poivrer, ajouter le mirin et la sauce soja, réserver au frais entre 20minutes et quelques heures (vous pouvez le faire le matin avant de partir bosser pour le soir par exemple.)

Dans un bol, mettre le miel, les jus et les zestes de citron, l’ail haché et la moitié du bouillon, mélanger le tout et réserver.

Dans le reste du bouillon, mélanger la maïzena tamisée, réserver.

Mettre une poêle à chauffer avec l’huile d’olive, lorsqu’elle est bien chaude, y faire revenir les aiguillettes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées de tous côtés, ajouter l’échalote ciselée, remuer, ajouter le mélange bouillon/citron, bien gratter les sucs de cuisson au fond de la poêle, ajouter ensuite le mélange bouillon/maïzena, remuer et cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe et enrobe bien le poulet, parsemer de coriandre et graines de sésame, servir sur un mélange de céréales cuit à l’eau et c’est parfait !

Bon appétit mes anges !

Poulet aux deux citrons
Poulet aux deux citrons
Poulet aux deux citrons

Partager cet article

Repost0

Tagliatelles Alfredo

Publié le par Violette

Tagliatelles Alfredo

Alfredo Di Lélio, un restaurateur romain aurait créé cette recette en 1914, pour sa tendre épouse enceinte qui avait des soucis de digestion, si ça n’est pas un plat plein d’amour je ne sais pas ce que c’est mes amis ! La recette eut tellement de succès qu’elle finit à la carte de son restaurant et qu’elle a traversé les années pour venir jusqu’à nous et ne dit on pas que c’est dans les vieux chaudrons qu’on fait les meilleures soupes ? Alors testons sans tarder cette petite merveille venue du passé !

Pour 4 personnes, il vous faudra :

Entre 350 et 500 gr de tagliatelles fraîches (selon l’appétit des convives)

Pour la sauce :

50 gr de beurre

20 cl de crème semi-épaisse

90 gr de parmesan râpé

1 gousse d’ail écrasée

Poivre

Une pincée de muscade

Faire fondre le beurre à feu moyen, ajouter la crème et la gousse d’ail en remuant à l’aide d’une petit fouet, laisser chauffer 4 à 5 minutes, ajouter le parmesan et mélanger jusqu’à ce que la sauce commence à épaissir, ajouter le poivre et la muscade, finir la cuisson de la sauce une petite minute. Réserver sur un coin de la cuisinière.

Cuire les pâtes comme indiqué sur les instructions.

Mélanger le tout une fois les pâtes égouttées, servir bien chaud avec des copeaux de parmesan frais et du basilic.

Bon appétit mes petits zombies d’amour !

Tagliatelles Alfredo
Tagliatelles Alfredo

Publié dans Végétarien

Partager cet article

Repost0

Tarte cerises et amandes

Publié le par Violette

Tarte cerises et amandes

Aaah les beaux jours sont là depuis quelques temps déjà et les cerises apparaissent sur les étals du marché, la gourmande que je suis ne pouvais pas laisser passer l’occasion de vous faire un dessert avec ces merveilles ! Mais point de clafoutis ici, je me suis levée en retard dimanche et je n’ai pas eu le temps d’utiliser la pâte que j’avais mi à dégeler pour faire une tarte pour la fête des pères (oui, ça va je culpabilise assez comme ça, je suis vraiment navrée papa je suis vraiment une fille indigne !), du coup lundi j’ai regardé ce qu’il y avait dans mon frigo pour utiliser cette pâte, et me voilà avec l’idée d’une tarte aux cerises, or elles étaient trop belle pour que j’ai le cœur de les altérer en les cuisant, j’ai donc décidé de réaliser une crème d’amande qui servirait de coussin moelleux à mes petits trésors croquants et juteux, voici le résultat de cette petite expérience, plus que probante !

Pour une tarte de 6 à 8 personnes, il vous faudra :

1 pâte brisée

500 gr de cerises fraîches

Pour la crème d’amandes :

100 gr de sucre

100 gr de poudre d’amandes

100 gr de beurre

2 œufs entier

Quelques gouttes d’extrait de vanille

2 cl de rhum (Pour moi ça a été du Sailor Jerry)

Sortir le beurre au moins dix minutes avant de commencer.

Préchauffer le four à 180°.

Abaisser la pâte, le déposer dans le moule, la piquer à l’aide d’une fourchette et la réserver au frais.

Dans un saladier, mettre le beurre, le fouetter un peu jusqu’à ce qu’il soit de la consistance dites « pommade » (niveau crème Nivéa si vous préférez), ajoutez le sucre, les œufs, fouetter jusqu’à l’obtention d’un appareil lisse et homogène, ajouter l’extrait de vanille et le rhum, mélanger, puis ajouter la poudre d’amandes et fouetter une dernière fois.

Recouvrir le fond de la pâte avec la crème d’amandes.

Enfourner 25 à 30 minutes, jusqu’à ce que la pâte et la crème soient bien dorés, si ça brunit trop vite, n’hésitez pas à recouvrir la tarte de papier aluminium.

Quand la tarte est cuites, sortir du four, laisser refroidir dans un coin et résister à l’appel envoutant de l’œuvre d’art qui refroidit, pendant ce temps s’occuper les mains pour se changer les idées en coupant les cerises en deux et en les dénoyautant (ne pas tout faire du premier coup vous n’aurez peut être pas besoin de tout, cela dépends de leur taille et leur fermeté).

Recouvrir le dessus de la tarte froide avec des demi-cerises.

Déguster !

Bon appétit mes petits loups !

Tarte cerises et amandes
Tarte cerises et amandes

Publié dans Desserts

Partager cet article

Repost0

Pavés de kangourou, polenta crémeuse et champignons au vinaigre basalmique

Publié le par Violette

Pavés de kangourou, polenta crémeuse et champignons au vinaigre basalmique

J’entends déjà vos hurlements d’horreur, du kangourous, encore ! Mais je n’y peux rien c’est délicieusement tendre comme viande et quand j’en trouve je craque après rien ne vous empêche de le remplacer par de la viande rouge voire ne vous faire que la polenta et les champignons ça se suffit à eux même croyez moi ! J’en fais toujours plus pour dévorer les restes, je suis un monstre oui !

Pour 4 personnes, il vous faudra :

Pour le kangourou :

4 pavés de kangourou

Une dizaine de baies roses

4 cuillères à soupe d’huile neutre

4 cuillère à café de poivre mignonette

1 feuille de laurier

Sel

1 noisette de beurre

Pour les champignons :

500 gr de champignons de paris

2 cuillères à soupe de vinaigre basalmique

40 cl de bouillon de légumes ou de bœuf

2 cuillères à café de sucre brun

Quelques brins de ciboulette

2 échalotes

1 noisette de beurre

Pour la polenta :

125 gr de polenta
25cl de lait
10 cl de crème fraiche
400ml d’eau
1 gros carré de beurre
Sel
Poivre
10 gr de parmesan
1 bonne poignées de fromage rapé

Dans un sac congélation, mettre les pavés et tout les ingrédients aromatiques, remuer, masser un peu et réserver au moins deux heures au frais.

Commencer par la polenta, retrouvez la recette ici.

Préchauffer le four à 220°.

Passons donc à nos champignons, les nettoyer à l’aide d’un pinceau pour enlever la terre, ôter la peau si besoin, réserver. Ciseler deux échalotes, les faire suer dans une sauteuse avec une noisette de beurre, ajouter ensuite les champignons, les faire revenir 3 à 4 minutes ajouter le vinaigre et le sucre, déglacer avec le bouillon, laisser réduire de moitié, réserver.

Dans un plat à four, mettre les pavés avec une noisette de beurre et leurs marinades, les enfourner 5 minutes à 220° puis baisser à 150° pendant 20 à 30 minutes selon la taille des morceaux.

Servir el tout ensemble, c’est un délice !

Bon appétit mes chéris !

Pavés de kangourou, polenta crémeuse et champignons au vinaigre basalmique
Pavés de kangourou, polenta crémeuse et champignons au vinaigre basalmique

Publié dans Viandes, Légumes

Partager cet article

Repost0

Mousse au chocolat et aux framboises

Publié le par Violette

Mousse au chocolat et aux framboises

Vous le croiriez qu’il ne m’était jamais venu à l’esprit de faire une mousse au chocolat ? Bon ok, je n’ai pas une passion pour le chocolat, mais tout de même ! La mousse au chocolat est publiée pour la première fois par Alexandre Viard, en 1820, dans le Cuisinier Royal mais certaines sources pensent que la recette vient à l’origine d’un serviteur de Louis XVI, Charles Fazi.

Tout ça pour dire que quand je me suis penchée sur cette recette c’était plus pour faire plaisir à mon cher et tendre que pour moi, et j’ai décidé de rajouter des framboises fraîches juste pour le plaisir, rien de très original mais vous ? Avez-vous déjà fait une vraie mousse au chocolat ?

Pour 4 personnes, il vous faudra :

125 gr de chocolat noir

50 gr de beurre

2 jaunes d’œuf

3 blancs d’œufs

20 gr de sucre

250 gr de framboises

Concasser le chocolat et le mettre à fondre (micro onde ou bain marie sans trop monter la température c’est fragile le chocolat), ajouter le beurre et fouetter jusqu’à ce que le chocolat soit bien lisse et homogène, ajouter ensuite les jaunes d’œufs, bien mélanger, réserver.

Monter les blancs en neige, incorporer le sucre quand ils commencent à monter et fouetter jusqu’à ce qu’ils soient bien ferme.

Verser petit à petit le chocolat sur les blancs et mélanger délicatement à l’aide d’une spatule, une fois le mélange homogène, mettre en poche à douille.

Prendre vos verrines, verres, bols, ce que vous voulez, faire un fond de framboises, recouvrir de mousse au chocolat jusqu’à la moitié du ramequin, refaire une couche de framboises et recouvrir à nouveau de mousse au chocolat, décorer à l’envie !

Bon appétit mes amis !

Mousse au chocolat et aux framboises

Publié dans Desserts

Partager cet article

Repost0

Poulet rôti citron et romarin

Publié le par Violette

Poulet rôti citron et romarin

Comme certains le savent j’ai peu de temps à moi ces temps ci, donc voilà une recette simple et efficace qui a fait les délices de mon homme et moi, elle nécessite peu d’ingrédients et peux de manipulations, alors à votre bon cœur messieurs dames et faites vous plaisir à peu de frais !

Pour 4 à 6 personnes, il vous faudra :

1 poulet

2 cuillères à soupe de miel

10 branches de romarin

2 citrons

½ tête d’ail

30 gr de beurre

Sel

Poivre

Préchauffer le four à 180°.

Mettre l’ail et une branche de romarin dans le croupion, saler et poivrer l’intérieur.

Retirer les zestes des zestes de citron, récupérer les brins de la deuxième branche de romarin et mixer le tout avec le beurre, glisser ce mélange délicatement sous la peau du poulet et répartir sur la totalité de l’animal..

Badigeonner le poulet des deux cuillères de miel, saler et poivrer l’extérieur. Presser le jus des citron et le verser sur la volaille, enfourner 10 minutes pour le faire dorer puis descendre la température du four à 150° et le laisser cuire environ une heure en l’arrosant régulièrement, une fois qu’il est cuit, le laisser reposer dans le four au moins dix minutes avant de le découper.

Bon appétit mes chéris !

Poulet rôti citron et romarin

Publié dans Volailles, Poulet

Partager cet article

Repost0

Fraisier

Publié le par Violette

Fraisier

Ah le fraisier, le vrai, quel délice, mais je vous préviens il est un peu long à préparer il va falloir retrousser ses manches mes amis !

Malheureusement je n’ai pas fait d’étincelles et je n’ai pas réussi à réunir beaucoup d’information historique sur ce dessert, donc on ne verra que les techniques aujourd’hui pas de bol, je vous donne un petit fraisier parfumé au citron et au basilic histoire de changer un peu, il marche très bien à la verveine aussi !

Bref mettons nous au travail, en route mauvaise troupe !

Pour 8 personnes, il vous faudra :

Pour la génoise :

125 gr de farine

125 gr de sucre

5 œufs

Pour le sirop de punchage :

12 cl d’eau

60 gr de sucre

2 cl de limoncello

Une dizaine de feuilles de basilic

Pour la crème mousseline :

50 cl de lait

2 œufs

30 gr de maizena

50 gr de sucre

1 gousse de vanille

300 gr de beurre

Pour le montage :

400 gr de fraises

Préchauffer le four à 220°.

Réaliser le sirop :

Faire bouillir le sucre et l’eau ensemble, une fois que ça bout, y ajouter les feuilles de basilic coupées en lanière, réserver hors feu, laisser refroidir doucement puis y ajouter le limoncello, garder de côté jusqu’au montage.

Réaliser la génoise :

Mélanger les œufs avec le sucre, puis le disposer au dessus d’une russe d’eau frémissante (pas plus de 80° sinon vous vous retrouverez avec des œufs brouillés), Fouetter jusqu’à ce que ça épaississe, ôter du feu et continuer à battre jusqu’à total refroidissement. Incorporer la farine tamisée à l’aide d’une maryse, en plusieurs fois et avec douceur.

(Si c'est flou, regardez cette vidéo)

Enfourner à 220° pendant au moins 20 minutes.

Réaliser une crème pâtissière :

Chauffer le lait avec la vanille ouverte et grattée, faire bouillir, pendant ce temps, séparer le blanc des jaunes, garder les blancs pour une meringue ou autre, mettre les jaunes dans un cul de poule et fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse, ajouter ensuite la farine, mélanger, verser un peu de lait bouillant sur le mélange d’œuf, détendre petit à petit, quand le mélange est homogène, le remettre dans le ruse, mélanger et cuire la crème pâtissière environ 2 mns après l’ébullition, sortir du feu, ajouter la moitié du beurre en petits morceaux, fouetter jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de trace de beurre, réserver au frais.

Quand la crème et froide, y ajouter le reste du beurre et fouetter jusqu’à foisonnement. Une fois el beurre totalement intégré et la crème bien homogène, réserver au frais.

Nettoyer les fraises, les couper en deux.

Montage :

Couper la génoise dans le sens de la largeur, déposer le dessous dans un cercle à entremet, imbiber le gâteau de sirop de punchage à l’aide d’un pinceau (ni trop ni pas assez), étaler un peu de crème sur le biscuit puis déposer délicatement des fraises sur tout le pourtour du gâteau, les fixer avec de la crème et une Maryse, ajouter le reste de fraises en cubes puis recouvrir le tout de crème, bien lisser, imbiber le chapeau de la génoise de sirop et le déposer délicatement au dessus de la crème, laisser reposer au frais au moins une heure, décercler, décorer et dévorer !

Bon appétit mes petits amours !

Ce gâteau est une dédicace pour une copine, Faustine pour qui j'ai posé à l'occasion et qui est une folle des gâteaux aux fraises, je n'ai pas pu t'en faire un mais au moins tu as la recette^^

Fraisier

Publié dans Desserts

Partager cet article

Repost0

Risottos aux asperges

Publié le par Violette

Risottos aux asperges

Oulala ! Un superbe risotto aujourd’hui, on profite des dernières asperges avant qu’il n’y en ai plus, dans la cuisine le risotto est un basique, mais saviez vous l, dans la cuisine le risotto est un basique, mais savez vous l’origine de ce plat ?

Le risotto est un plat de riz originaire de la région de la Lombardie en Italie. Habituellement servi enprimo, c’est-à-dire au premier service du repas, le risotto est composé de riz à haute teneur en amidon cuit à feu doux, auquel on ajoute progressivement du bouillon. La cuisson lente du risotto permet au riz de relâcher son amidon, donnant au plat une texture crémeuse et onctueuse.

Le risotto est une recette dérivée d’un plat paysan, il apparait pour la première fois dans un livre de cuisine au 19éme siècle, dans un livre d’Artusi, un des premiers auteurs de livres culinaires italiens.

Pour 4 personnes, il vous faudra :

200 gr de riz arborio

½ botte d’asperges vertes

1 petite échalote

600 gr de bouillon de volaille ou de légumes

½ oignon

2 cl d’huile d’olive

7 cl de vin blanc sec

50 gr de beurre doux

70 gr de parmesan

Eplucher les asperges, couper les têtes, émincer les queues en fin bâtonnets.

Cisailler l’oignon et l’échalote, dans une grande casserole, y mettre l’huile d’olive, y faire suer l’oignon et l’échalote, ajouter le riz et le faire nacrer., ajouter les queues d’asperges

Quand le riz est devenu translucide, ajouter le vin, laisser le riz boire le vin entièrement, ajouter un peu de bouillon, laisser le riz s’en imprégner, continuer ainsi jusqu’à épuisement du bouillon.

Vérifier la cuisson du riz, s’il n’est pas assez cuit ajouter un peu d’eau, saler, poivrer, monter au beurre, ajouter le parmesan, mélanger.

Dans une casserole, mettre de l’eau salée à bouillir, cuire les pointes d’asperges, les plonger dans de l’eau très fraiche pour arrêter la cuisson.

Dresser et se régaler !

Bon appétit mes petits trésors !

Risottos aux asperges

Publié dans Légumes, Végétarien

Partager cet article

Repost0