750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Velouté Poireaux et pommes de terre

Publié le par Violette

Je ne suis pas une grande fan de soupe, mais je dois reconnaitre que c'est un repas économique et sain, c'est pour ça que je me force de plus en plus à en manger, de plus c'est un apport de vitamines et sels minéraux non négligeables mais saviez vous que passé les vingt minutes de cuissons les légumes commencent à perdre leur vitamines? C'est pour cette raison qu'il est important de couper vos légumes assez petits afin de raccourcir au minimum le temps de cuisson de votre soupe ou de votre velouté!


Pour 4 personnes, il vous faudra:


340 gr de pommes de terre à chair ferme en brunoise
2 blancs de poireaux coupés en julienne
2 échalotes ciselées
2 cl d'huile d'olive
7 cl de lait
sel
poivre
muscade (au goût)

 

Dans une marmite, verser l'huile d'olive et y faire blondir à feu moyen les échalotes et les poireaux. Ajouter ensuite les pommes de terre en brunoise, cuire quelques minutes en remuant.Recouvrir d'eau froide, saler, poivrer et cuire 10 à 15 minutes à feu vif.
Dès que les pommes de terre sont tendres, retirer du feu et mixer le tout. Rectifier l'assaisonnement si besoin, ajouter la muscade et le lait, mélanger.
Servir bien chaud!
Bon appétit mes choux à la crème!

 

La chanson du jour.

Publié dans Légumes, Végétarien, Soupes

Partager cet article

Repost0

L'Irish Coffee

Publié le par Violette

L'Irish Coffee

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas donné de recettes de boissons... Et vu que j'ai récemment arrêté le café je suis devenu complétement obsessionnelle avec la caféine, donc une après midi d'ennui, j'ai décidé de me faire un petit plaisir gourmand... Mais d'où vient l'Irish coffee? Il y a de nombreuses variantes de l'histoire, je vais vous donner celle qui revient le plus sur la toile.
La légende raconte que pendant la seconde guerre mondiale, après un voyage transatlantique plus qu'éprouvant, des passagers étaient très éprouvés et frigorifiés, un barman irlandais Brendan O'Reagan a eu l'idée d'ajouter du whisky et de la crème a un café pour les rasséréner... Il existe aussi une rumeur selon laquelle l'Irish coffee aurait été créé aux États Unis pendant la prohibition, l'alcool étant interdit les barmen auraient eu l'idée de mélanger café et whisky pour vendre de l'alcool au nez et à la barbe des autorités.... Autant vous dire que tout le monde veut être l'inventeur de ce délice cafeiné mais qu'il est très dur de savoir qui l'a vraiment fait, alors contentons nous de le déguster et de se réchauffer tout en remerciant son créateur pour ce divin breuvage.

 

Pour un Irish coffee, il vous faudra:

4 cl de whisky
15 cl de café fort
1 cuillère à café de sucre de canne
Crème fouettée (ou chantilly pour les gourmands)
Pépites de chocolat pour la décoration

 

Dans une casserole, faire chauffer le whisky et le sucre.
Faire couler un expresso bien fort.
Verser le whisky dans un verre, avec une cuillère à café que vous aurez pliée pour faire un coude, verser délicatement le café sur la cuillère afin que le whisky et le café ne se mélangent pas.
Couronner le tout de crème fouettée et de pépites de chocolat.
Dégustez avec modération.
Bon appétit mes trésors!

 


La chanson du jour ^^

 

Publié dans Boissons, Gouter

Partager cet article

Repost0

Ragoût Créole poulet et andouillettes fumées

Publié le par Violette

Ragoût Créole poulet et andouillettes fumées
Ragoût Créole poulet et andouillettes fumées

J'ai toujours rêvé de partir à la Nouvelle ORléans, cette ville m'a toujours faciné et dès que j'aurais assez économisé je peux vous assurer que mes valises seront prêtes en moins de 5 minutes! J'aime le mélange culturel qui a créé la ville, et il me tarde tant de voir le bayou, visiter les petites rues du quartier français, me plonger dans le folklore local! Mais en attendant avec mes horaires impossibles et ma poisse légendaire je me contente de m'inspirer des recettes que j'ai glané sur le net afin d'étancher ma soif de Louisiane.

Pour 6 personnes, il vous faudra:

500 gr de blancs de poulet en lamelles
350 gr d'andouilles fumées ( si vous ne trouvez pas des saucisses fumées iront très bien) en rondelles.
2 oignons émincés
2 gousses d'ail hachées
30 cl de bouillon de poulet
1 boite moyenne de tomates concassées
2 cuillères à café de mélange d'épices créoles
une bonne pincée de piment de Cayenne
1 boite moyenne d'haricots rouge
1 poivron en brunoise
1 cuillère à soupe de sucre de canne


Dans une sauteuse, mettre un filet d'huile, a feu vif faire dorer les oignons et les poivrons, ajouter ensuite les lamelles de poulet et de saucisses. Une fois la viande bien dorée, ajouter l'ail, les épices, le bouillon, les tomates, le sucre. Laisser cuire une bonne heure en remuant de temps en temps (si le mélange commence à trop sécher ne pas hésiter à rajouter un peu d'eau, ajouter ensuite les haricots rouge rincés et filtrés.
Laisser cuire encore une bonne demi heure.
Servir bien chaud avec du riz blanc.
Bon appétit mes loukoums.


La chanson du jour sera Disney.

Ragoût Créole poulet et andouillettes fumées
Ragoût Créole poulet et andouillettes fumées

Publié dans Viandes, Porc, Volailles, Poulet, Légumes

Partager cet article

Repost0

Navettes de St Victor

Publié le par Violette

Navettes de St Victor
Navettes de St Victor

Imaginons un instant, que vous m'entendiez parler avec mon accent à découper au couteau quand je suis énervée et mes "putains" qui me servent de ponctuation, je ne peux decemment pas renier mon statut de Marseillaise pure souche, bon je rassure mes lecteurs qui ne me connaissent pas je n'ai rien de la cagole de la criée, mais je suis fière de ma ville, je l'aime (bon pas tout les jours, les marseillais sont parfois.... enfin bref) et en tant que nana fière de sa ville je ne peux pas passer à côté de la fameuse "Navette de St Victor", surtout quand on sait que je travaille à deux pas de la plus célébre fabrique de navettes à savoir le "Four des Navettes", qui nous offre ces merveilleux biscuits depuis 1781, leur four cuit ces merveilles depuis le XVIIIème siècle et encore aujourd'hui nous régale les papilles !
La navette est un biscuit en forme de petite barque qui aurait été créée pour commémorer l'arrivée du St Lazare, de Ste Marie Magdeleine et Ste Marthe en Provence. Il est traditionnel pour l'Archevêque de Marseille, de bénir une fournée de ces biscuits pour la Chandeleur.

Pour 4 personnes, il vous faudra:

2 oeufs
230 gr de sucre
2cl d'eau de fleur d'oranger
7cl huile d'olive de qualité
535 gr de farine
Les zestes d'un demi citron

 

Prélever les zestes de citron, vérifier qu'il n'y ai pas de peau blanche à l'intérieur (le ziste) qui est souvent amère et peu agréable en goût.
Mettre les oeufs entiers et le sucre dans un saladier, mélanger.
Ajouter l'huile d'olive et les zestes. Ajouter ensuite une petite partie de la farine et l'eau de fleur d'oranger, pétrir tout en ajoutant peu à peu le reste de farine, vous devrez pétrir pendant plusieurs minutes jusqu'à incorporation de toute la farine et que la pâte ne colle plus aux doigts.
Mettre la pâte en boule, filmer au contact pour éviter qu'elle ne "croûte". réserver au frais pendant 2h au minimum.

Préchauffer le four à 200°.
Faire des boudins avec la pâte au vous couperez en tronçons d'environ une dizaine de centimètre, pincer les deux bouts et fendre le dessus pour former de jolies navettes, si vous êtes feignant vous pouvez toujours abaisser la pâte et prendre un emporte pièce ovale, et retravailler ensuite la forme de vos navettes.
Disposer vos navettes sur une grille recouverte de papier sulfurisé...
Enfourner pendant une bonne dizaine de minutes (10 à 12 selon les fours), les navettes pas colorer sauf en dessous.
Sortir du four et les laisser refroidir tranquillement.
Bon appétit mes galapiats!

 

 

La chanson du jour sera marseillaise!

Publié dans Gouter, Biscuits, Apéro-Buffet

Partager cet article

Repost0