750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

porc

Boulettes Ankake

Publié le par Violette

Boulettes Ankake

Laissez moi vous parler de ces petites merveilles, c'est une recette que j'avais testé sans être vraiment émoustillée, mais je voulais offrir un buffet japonais à ma meilleure amie et à son cher et tendre donc j'ai décidé de tenter ma chance et inutile de vous dire que ça a été un coup de foudre stomacal immédiat!

Des boulettes de viandes juteuses, pleines de saveurs et faciles à faire? qui ne signerait pas tout de suite? La recette de base est au porc mais j'ai déjà essayé au boeuf et elles sont aussi bonnes donc n'hésitez pas à faire des expériences! En cuisine mes amours!

Boulettes Ankake

Pour 4 personnes, il vous faudra:

  • Pour les boulettes:

400 gr de porc haché

1 pincée de sel

1/3 cuillère à soupe gingembre râpé

1 cuillère à café de saké

1 œuf battu

1 cuillère à café de fécule de pomme de terre

huile végétale

  • Pour la sauce:

1/2 cuillère à soupe de pâte de bouillon de porc

10 cl d'eau chaude

2.5 cuillères à café de sauce soja

2.5  cuillères à café de sucre

2 cuillères à café de vinaigre de riz

2 cuillères à  café de fécule de pomme de terre

1 cuillère à soupe d'huile de sésame noir

  • Pour la garniture:

1 poignée de cébettes

feuilles de coriandre

graines de sésame

Boulettes Ankake

Dans un saladier, mettre le porc haché, saler, ajouter la sauce soja, le gingembre, le saké et l'oeuf battu, bien mélanger, ajouter la fécule, incorporer.

Huiler vos mains, former les boulettes de viandes, réserver.

Faire chauffer un peu d'huile dans une poêle, faire revenir les boulettes en les tournant toutes les 30s jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées.

Dans une autre poêle, mettre tout les ingrédients de la sauce, mélanger, faire épaissir à feu doux, y ajouter les boulettes, bien les envelopper de sauce et servir bien chaud.

Bon appétit mes ogres

 

Publié dans Porc

Partager cet article
Repost0

Gua bao au porc Chashu

Publié le par Violette

Gua bao au porc Chashu

Je vous vois tous vous demander de quel plat je parle encore, je suis sûre que vous êtes un peu perdu si vous n'êtes jamais allé à Taïwan, un Gua bao est tout simplement leur version du sandwich, un pain vapeur fondant et chaud, une garniture fraîche et croquante, ainsi que du porc riche et croustillant, bref un vrai petit coin de paradis, bien que je vous présente aujourd'hui une version japonisée du Gua Bao, avec du porc Chashu (poitrine de porc braisée et roulée taillée en fines tranches pour garnir les ramens), le gua bao se décline avec toutes les garnitures qu'il vous convient, le pain étant vegan on peut même en faire un délicieux plat veggie! N'hésitez pas à expérimenter, à vous amuser!

Gua bao au porc Chashu

Pour 3 personnes, il vous faudra:

 

  • Pour le pain:

300 gr de farine

3 gr de levure fraîche

3 gr de baking powder

35 gr de sucre

sel

17 cl eau tiède

  • Pour la garniture:

6 tranches de porc chashu

mayonnaise

mâche

huile sésame

Gua bao au porc Chashu
Gua bao au porc Chashu

dans un saladier, mettre tout les ingrédients secs, ajouter l'eau petit à petit jusqu'à obtenir 1 pâte homogène et pas trop molle, couvrir avec un torchon humide, laisser pousser au chaud (30 à 40°) pendant une heure.

Huiler vos mains et le plan de travail avec de l'huile de sésame. Diviser la pâte en 6 pâtons, former 6 ovales, s'assurer que les extrémités sont huilées, les plier en deux. Laisser pousser 10 minutes de plus!

Tailler six morceaux de papier sulfurisé de la taille des pains et les enrouler dedans comme pour emballer un sandwich.

Cuire les pains 3 par 3 à la vapeur pendant 12 minutes.

Pendant ce temps, réchauffer le porc, nettoyer votre mâche et préparer votre mayonnaise.

Quand les pains sont cuits, les laisser reposer 5 à 10 minutes sur une grille puis les garnir avec le porc, la mâche et la mayonnaise, servir bien tiède et déguster avec une bonne bière bien fraîche ou un jus de fruit!

Bon appétit mes canards en sucre!

Gua bao au porc Chashu

Publié dans Porc, Apéro-Buffet, Sandwich

Partager cet article
Repost0

Burger Tonkatsu

Publié le par Violette

Burger Tonkatsu

Suite à de nombreuses demandes, voici le Tonkatsu burger, mais qu'est ce donc me direz vous?

Tout simplement, c'est à la base du porc pané (le porc tonkatsu) avec une sauce épaisse et riche en goûts, un plat très apprécié au Japon que l'on trouve servi sur du riz, une salade de chou, dans des sandwichs ou même avec du curry! La panure est croustillante, la viande juteuse et pas du tout sèche, bref un vrai plaisir, et voici donc ma version de ce burger qu('on avait eu l'occasion de goûter à Kyoto.

 

Burger Tonkatsu
Burger Tonkatsu

Pour 3 personnes, il vous faudra:

3 pains burgers briochés

3 côtes de porc désossées

3 cuillères à soupe de mayonnaise

3 cuillères à soupe de sauce tonkatsu (optionnel)

150 gr de coleslaw au sésame

3 tranches de mimolette ou de cheddar rouge

Huile pour friture

 

Pour la panure:

70 gr de farine

1 oeuf

70 gr de panko (si vous n'en trouvez pas vous pouvez utiliser de la chapelure normale)

 

 

Burger Tonkatsu
Burger Tonkatsu

Dans un premier temps, attendrir la viande, la saler et la poivrer, si les côte sont trop grandes ne pas hésiter à les couper en deux (c'est ce que j'ai fait pour ces photos), les passer dans la farine, ôter l'excédent, puis les passer dans l’œuf battu et enfin dans le panko ou la chapelure.

Réserver.

Faire chauffer votre bain de friture.

Pendant ce temps, sortir les pains burger, les ouvrir, les snacker côté mie dans une poêle anti adhésive et sans matière grasse, afin que les buns soient chauds et croustillants.

Sur chaque base, déposer une cuillère de mayonnaise, sur chaque chapeau mettre une cuillère de sauce tonkatsu.

Quand votre huile est à 170°, y plonger les côtes de porc panées, laisser cuire quelques minutes puis retourner, on veut une chapelure blonde et croustillantes ainsi qu'une viande juteuse, donc attention ne ni retirer trop tôt et risquer de manger du porc saignant, ni de trop cuire, afin d'éviter de manger un carton tout sec !

Une fois cuit, mettre la viande sur une grille et la laisser reposer 3 à 5 minutes, saler et poivrer.

déposer la viande sur la base du bun, mettre une tranche de fromage, rajouter la viande si vous avez tout coupé en deux. puis mettre la coleslaw et refermer.

Dégustez ce burger bien chaud et vous m'en direz des nouvelles!

Bon appétit les loukoums!

Burger Tonkatsu
Burger Tonkatsu

Publié dans burger, Sandwich, Porc

Partager cet article
Repost0

Le risotto pommes et bacon de Food wars

Publié le par Violette

Le risotto pommes et bacon de Food wars
Le risotto pommes et bacon de Food wars

Bon jour à tous et meilleurs vœux, bien que l'année ait commencé sur des chapeaux de roues avec une avalanche de mauvaises nouvelles, me voici donc en forme pour vous amener cuisiner et déguster des bons petits plats toute l'année, seul, en famille, entre amis ou entre collègues la nourriture est une chose qui nous rapproche et ça, ça changera jamais! Prenez soin de vous et des gens a qui vous tenez, soutenons nous entre nous et nous finirons par sortir de cette situation si exceptionnelle! Mais en attendant, commençons l'année en remplissons nos bidons, affutons notre Winter body et profitons tous ensemble d'un moment de convivialité autour d'une table!

 

Aujourd'hui, nous allons faire une recette de Soma Yukihira, dans Food Wars, cette recette est réalisée lors d'un duel entre son père et lui, j'étais très sceptique et en fait c'est vraiment plutôt cool! Il faut juste faire très attention à l'assaisonnement!

Le risotto pommes et bacon de Food wars
Le risotto pommes et bacon de Food wars
Le risotto pommes et bacon de Food wars

Pour 2 personnes, il vous faudra:

150 gr de riz

40 cl de jus de pomme

50 cl de bouillon de légumes

1 oignon

1 pomme

sel

poivre

beurre

4 tranches de poitrine de porc

Le jus d'un citron

Le risotto pommes et bacon de Food wars
Le risotto pommes et bacon de Food wars
Le risotto pommes et bacon de Food wars

Eplucher la pomme et la tailler en petit dès, les arroser de jus de citron et réserver.

Eplucher l'oignon et le ciseler. Réserver.

Dans un poêle profonde, faire cuire les tranches de poitrines, jusqu'à ce qu'elles soient dorées et que le maximum de gras ait fondu. Les retirer de la poêle et réserver, Dans le gras qui reste, faire revenir l'oignon ciselé jusqu'à ce qu'il devienne translucide, ajouter ensuite le riz, le faire revenir jusqu'à ce qu'il soit nacré, ajouter la moitié du jus de pomme, laisser le temps au riz de boire le liquide a feu doux tout en remuant, ajouter ensuite du bouillon louche par louche, quand le riz est quasiment cuit, ajouter le reste de jus de pomme, les dès de pommes et un carré de beurre. Bien mélanger.

Quand le riz est cuit, dresser avec les tranches de poitrine .

Bon appétit mes grenouilles en chocolat!

Le risotto pommes et bacon de Food wars

Publié dans Porc, Plat Complet

Partager cet article
Repost0

Travers de porc caramélisés, sauce mangue

Publié le par Violette

Travers de porc caramélisés, sauce mangue
Travers de porc caramélisés, sauce mangue

J'adore les travers de porc, je sais que c'est gras, que les gens ne les font en général qu'au barbecue et que c'est délicat à manger avec des couverts mais la petite sauvageonne en moi adore déchirer la viande juteuse des os rien qu'avec ses quenottes et s'en mettre partout par la même occasion (ça, j'aime beaucoup moins!) et du coup j'ai décidé de vous offrir cette petite recette qui peut se faire toute l'année pour déguster des travers de porc fabuleux!

 

Travers de porc caramélisés, sauce mangue
Travers de porc caramélisés, sauce mangue
Travers de porc caramélisés, sauce mangue

Pour 4 personnes, il vous faudra:

Pour les travers:

1.3 kgs de travers de porc

1/2 cuillère à café de gingembre frais rapé

2 gousses d'ail hachées

2 cuillères à soupe de miel liquide

2 cuillères à soupe d'huile neutre

2 cuillères à soupe de sauce soja

1 cuillère à soupe de curry en poudre

sel

poivre

 

Pour la sauce mangue:

300 gr de dès de mangue surgelés

1/2 gousse d'ail

2 cuillères à soupe de thai sweet chili sauce

2 cuillère à soupe de sauce de poisson (nuoc mam)

1 cuillère à soupe de jus de citron

2 cuillère à soupe de sucre roux

Piment (selon les goûts)

 

Préchauffer le four à 210°.

Dans un bol, mettre tout les éléments de la marinade pour le porc, y ajouter 2 cuillères à soupe d'eau bien mélanger. Mettre les travers dans un plat à four, verser la marinade par dessus, bien masser la viande afin qu'elle soit parfaitement recouverte du mélange et qu'il pénètre bien la chair.

Recouvrir d'aluminium le plat et enfourner pendant 35 minutes. Au bout de ce temps, enlever l'aluminium, et enfourner de nouveau 10 à 15 minutes afin de faire caraméliser les travers. Laisser reposer 10 minutes avant de servir.

Pendant que nos travers de porc cuisent, mettons nous à la réalisation de notre sauce.

Mettre tout les ingrédients dans un mixeur et mixer jusqu'à l'obtention d'une sauce épaisse et homogène, si votre sauce est trop liquide ne pas hésiter à la réduire à feu doux, cette sauce se mange aussi bien cuite que crue!

Servir bien chaud, bon appétit mes canards en sucre!

 

 

 

 

Travers de porc caramélisés, sauce mangue
Travers de porc caramélisés, sauce mangue

Publié dans Porc, Viandes

Partager cet article
Repost0

Le fameux rôti de Soma Yukihira dans Food Wars avec mon petit plus!

Publié le par Violette

Le fameux rôti de Soma Yukihira dans Food Wars avec mon petit plus!
Le fameux rôti de Soma Yukihira dans Food Wars avec mon petit plus!

Vous l'avez tous deviné, je suis une fan du Japon depuis que j'y suis allée, mais je suis fan depuis trés jeune des animes, et particulièrement de Food Wars. Pour ceux qui ne connaissent pas, Food wars est un manga culinaire Shokugeki no soma, écrit par Yuto Tsukuda et dessiné par Shun Saeki, avec la participation de Yuki Morisaki pour les recettes. La série a été prépubliée entre 2012 et 2019 dans le Weekly Shonen Jump, puis a été publiée sous la forme de 36 tomes. L'histoire de soma a été ensuite adaptée en animé, nous en sommes à 5 saisons et nous suivons l'histoire d'un jeune homme, Soma Yukihira, qui rêve de reprendre le restaurant familial où il travaille au côté de son père, mais suite au départ de celui ci, il va intégrer l'école de cuisine Tootsuki, y décuvrir les différentes cuisines du monde, les techniques de cuisine et surtout se battre pour montrer qu'il est le meilleur. a travers ses aventures, il va se faire de nouveaux amis et nous suivrons donc leur évolution en cuisine au fil de leur apprentissage.

Le petit plus de ce manga est sans contexte la présence des recettes des plats effectuées dans l'histoire, je vous présente ici la première recette présentée dans le manga, le "rôti' de Soma Yukihira.

Le fameux rôti de Soma Yukihira dans Food Wars avec mon petit plus!
Le fameux rôti de Soma Yukihira dans Food Wars avec mon petit plus!

Pour 6 personnes, il vous faudra:

6 grosses pommes de terre

6 champignons de paris

1 gros oignon blanc

1 bouquet d'estragon

2 paquets de tranches de bacon épaisses

25 cl de vin rouge

6cl de saké

3 cl sauce soja

1 cuillère à café de miel

beurre

 

Etaler du film alimentaire sur une plaque de four, y étaler toutes les bandes de lards, bien les serrer quitte a les faire se chevaucher un peu. Réserver au frais.

Eplucher les pommes de terre, les couper et les mettre dans une casserole d'eau froide. Les mettre à cuire. quand elles le sont, les égoutter et réserver dans un coin le temps qu'elles tiédissent.

Hacher les champignons et l'oignons, les faire revenir dans une poêle avec un peu de beurre jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.

Dans un saladier, mettre les oignons, les champignons, les pommes de terre écrasées, saler, poivrer et mélanger. ajouter deux pincées d'estragon haché et mélanger à nouveau.

Déposer le mélange sur les bandes de lard, l'étaler uniformément et rabattre les bandes de lard afin de former un beau rôti, le ficeler, y ajouter des branches de romarin.

Enfourner dans un four à 180° pendant 30 à 40 minutes en le retournant à mi cuisson.

Dans la poêle qui vous a servi à cuire les champignons et l'oignon, verser le vin rouge, le porter à ébullition, le faire réduire d'un tiers puis ajouter une belle noisette de beurre, le saké, le miel et la sauce soja, laisser cuire à feu moyen en remuant 3 minutes.

Retirer la ficelle du rôti, le servir bien chaud avec la sauce.

Bon appétit mes canards en sucre!

 

Le fameux rôti de Soma Yukihira dans Food Wars avec mon petit plus!
Le fameux rôti de Soma Yukihira dans Food Wars avec mon petit plus!
Le fameux rôti de Soma Yukihira dans Food Wars avec mon petit plus!

Publié dans Anime, Porc

Partager cet article
Repost0

Les gyoza

Publié le par Violette

Les gyoza
Les gyoza
Les gyoza
Les gyoza

Nous voilà de retour pour de nouvelles aventures nippone, aujourd’hui nous allons nous pencher sur un de mes pêchés mignons, les raviolis, j’ai toujours été une inconditionnelles des bouchées ou raviolis vapeur chinois, mais ici nous allons parler gyoza, l’équivalent japonais.
Ces petites bouchées délicieuses, de pâtes fourrées de viande ou de légumes sont nées en Chine il y a 2000 ans, et se sont répandues à travers le monde, on en retrouve des dérivés au Japon, en Corée, aux Usa et en Italie.
Mais commençons par le début et cultivons nous un petit peu.
En Chine on les appelle des Jiaozi, ils sont traditionnellement servis au petit déjeuner du nouvel an, se sont des demi lune, fourrées de légumes et de viande (porc en général), il existe trois sortes de Jiaozi:

Les Jiaozi à la vapeur : zhengjiao
Les Jiaozi frits: guotie
Les Jiaozi bouilli : shuijiao

Ils sont dégustés en général avec de la sauce soja, du vinaigre ou de la pâte de piment.
La version nippone se nomme le Gyoza, ils sont en général plus riche en ail que les Jiaozi et moins riche en épices, la pâte est plus fine et moin cahoutchouteuse, ils sont aussi en général moins salé. Ils sont le plus souvent farci de chou et de porc, la pâte est fabriquée à base de farine de blé et se dégustent trempés dans une sauce soja mélangée à de l’huile de piment et de vinaigre de riz.
On peut eux aussi les déguster de trois manières différentes:

Les Sui-gyoza: bouillis
Les Yaki-gyoza :  snacké
Les Age-gyoza : frits

Ce sont les Yaki-gyoza que l’on trouve le plus souvent dans les restaurants japonais en France.
A nos fourneaux mes amis:

 

Les gyoza
Les gyoza
Les gyoza

Pour 24 gyoza environ, il vous faudra:

150 gr de porc haché
150 gr de chou haché
1/2 gousse d’ail
2 tiges de ciboules
1 cuillère à café de gingembre haché
1 cuillère à café d’huile de sésame grillé
1 pincée de sel
1 pincée de poivre noir moulu
24 feuilles de pâte à Gyoza (vous en trouverez en épicerie asiatique soit au rayon frais, soit au rayon surgelé)
Huile de cuisson

Pour la sauce:
2 cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de mirin
1/2 cuillère à café d’huile de sésame grillé
une pincée de piment


Préparer la sauce, en mélangeant tout les ingrédients dans une coupelle et réserver.

Hacher le chou, les ciboules, le gingembre et l’ail.
Dans un saladier, mélanger tout les ingrédients jusqu’à obtenir une farce homogène.
Étaler toutes les feuilles de pâte à gyoza sur le plan de travail, transformer les carrés de pâte en disque, retirer les chutes inutiles, placer une cuillère à café de farce au centre de chaque disque, humidifier le tour à l’aide d’eau et d’un pinceau, plier en deux et bien souder les bords.
Faire chauffer une poêle, à feu moyen avec un peu d’huile, y déposer les gyoza et les laisser cuire 1 minute, puis verser 3cl d’eau par dessus les gyoza, couvrir avec un couvercle, pendant 3 minutes puis découvrir et laisser cuire jusqu’à évaporation complète de l’eau et obtenir des gyoza bien dorés.
Servir bien chaud avec la sauce.
Bon appétit mes canards!

Les gyoza
Les gyoza
Les gyoza

Publié dans Porc, Viandes

Partager cet article
Repost0

Le ramen

Publié le par Violette

Le ramen

Et oui, me voilà enfin de retour après de long mois de repos forcé, tout d’abord je m’excuse de ma longue absence, encore une fois, mais ma santé étant ce qu’elle est et mon métier étant usant physiquement et mentalement j’ai du faire une pause et durant cette pause, nous sommes allé au Japon, plus précisément à Kyoto, Osaka et Nara et pour me faire pardonner, voici les quelques recettes que j’ai pu glaner au fil de mes pillages culinaires. Ceux qui me suivent sur Facebook, on pu voir que j’ai adopté durant mon séjour, un rythme alimentaire digne d’un hobbit, pour les non initiés je vous explique :
Un premier petit déjeuner vers 7h du matin, un second vers 9h, une collation à 11h, un déjeuner à 13h, un goûter à 16h, une collation à 19h et un diner à 23h, (et oui je suis revenue sans un gramme en plus, c’est dire la magie de la cuisine japonaise!)
Nous commencerons aujourd’hui par le plat préféré de mon cher et tendre: le Ramen.
Le ramen est un plat japonais constitué de nouilles de blé servies dans un bouillon et assorties de morceaux de viandes, d’algues, de pousses de bambou fermentées ou encore d’oignons verts. La pâte miso et la sauce soja assaisonnent cette perfection.
Ce sont les immigrants chinois qui importent le ramen au Japon à la fin du XIXéme siècle, les nouilles sont traditionnellement étirées à la main par le cuisinier d’où son nom provenant du chinois «la mian» qui signifie «nouilles tirées».
Le premier restaurant spécialisé dans la préparation du ramen a vraisemblablement ouvert en 1910 par un cuisinier chinois à Yokohama, le ramen s’est ensuite répandu dans tout le pays. En 1945, face à la pénurie de riz causé par la guerre, les USA inondent le pays de blé à bas prix, les japonais se tournent ainsi vers les ramens et leurs nouilles de blé. En 1958, Mamafuku Anda invente les nouilles instantanées, le ramen devient ainsi un symbole de la pop culture japonaise et en 1994 le musée du ramen ouvre à Yokohama.
Voilà pour le côté historique, les photos sont celle que j’ai prise dans les différents restaurants que nous avons visités durant notre séjour et maintenant à nos fourneaux mes amis!

 

Le ramen
Le ramen

Pour 4 personnes, il vous faudra:

Première étape: Le chashu, à savoir le «rôti» de porc braisé que l’on sert en tranches très fines dans le ramen

500 gr de poitrine de porc avec la peau
10 cl de sauce soja
10cl de saké
15cl d’eau
10 cl de mirin
50 gr de sucre
2 gousses d’ail
1 morceau de gingembre
1 petite échalote


Rouler la viande, côté peau vers l’extérieur, ficeler comme un rôti.
Dans une casserole, mettre le sucre, le mirin, le sake et l’eau. Ajouter le gingembre, l’échalote et l’ail taillés grossièrement. Faites chauffer le tout et porter à ébullition.
Dans un moule à cake, mettre la viande et recouvrir de sauce.
Enfourner à 130°, cuire 6h en retournant toutes les heures.
Laisser refroidir et réserver au frais au moins une demi journée, l’extraire de la graisse formée et le tailler en tranches très fines.

Deuxième étape: Le bouillon

1L5 d’eau
1kg d’os de porc
50 gr de gingembre frais haché
3 gousses d’ail pelées et écrasées
1 botte d’oignons verts
4 cuillères à soupes de sauce soja
2 cuillères à soupe de saké
1 cuillères à café de sel
1 cuillère à café d’huile de sésame
1 à 2 cuillères à soupe de miso (selon les goûts)

Dans une casserole, mettre l’eau, le gingembre, l’ail, les oignons verts et les os de porc, porter à ébullition, écumer les graisses et les impuretés qui remonteront à la surface, couvrir; et laisser cuire 2h à feu doux (écumer encore si nécessaire).
Laisser refroidir le bouillon, réserver au frais si vous désirer le dégraisser.
Filtrer le bouillon pour enlever  les garnitures aromatiques.
Remettre le bouillon dans la casserole, ajouter la sauce soja, la pâte miso, le saké, le sel et l’huile de sésame. Porter à ébullition, puis remettre à feu doux, le temps de préparer les garnitures et de cuire les nouilles

 

Le ramen
Le ramen

Troisième étape: les garnitures

4 œufs mollets
8 tranches de narutomaki (pâte de poisson décoré d’une spirale rose à l’intérieur) facultatif
Tranches de porc chashu
8 feuilles d’algues nori
40 gr de germes de soja blanchies
40 gr de pousses de bambous fermentées
250 gr de nouilles à ramen


Cuire les nouilles dans de l’eau bouillante selon les indications du paquet mais en enlevant 2 minutes, les essorer, les placer dans les bols, verser la soupe chaude par dessus, disposer les garnitures par dessus, et servir bien chaud, les nouilles finiront ainsi de cuire dans le bouillon sans devenir trop molles.
Bon appétit mes trésors
Itadakimasu!

Le ramen
Le ramen
Le ramen
Le ramen
Le ramen
Le ramen

Publié dans Porc, Soupes, oae

Partager cet article
Repost0

Croque monsieur traditionnel

Publié le par Violette

Croque monsieur traditionnel
Croque monsieur traditionnel
Croque monsieur traditionnel
Croque monsieur traditionnel

L'origine du croque monsieur se perd dans la mémoire collective, en effet on retrouve des plats similaires dans l'histoire aborigène, en effet, ils garnissaient une pâte de leur chasse du jour avant de les "toaster" avec une espèce de pince en métal au dessus d'un feu... Nous retrouvons les premières apparitions aux menus parisiens dans les années 1910, Marcel Proust y fera même référence dans son ouvrage "à l'ombre des jeunes filles en fleurs", en 1919.
L'origine du nom est bague, il existe de nombreuses théories, ma préférée étant celle ci:
René Girard, dans son ouvrage de 1947 "Histoire des mots de la cuisine française", attribue le nom au patron du Bistrot parisien "Le Bel Age", au début du XXéme siècle, Michel Lucarna, qui avait une réputation fort surprenante de cannibale, aurait proposé un sandwich au pain de mie à la place de la baguette traditionelle, et quand un client s'enquit du genre viande utilisé pour les sandwichs, notre cher boute en train répondit en plaisantant "de la viande de monsieur" . N'est ce pas une charmante anecdote?
Mais trêve de blabla je vous vois dépérir à vu d'oeil lançons nous joyeusement dans la confection de nos croques monsieurs!

pour deux personnes, il vous faudra:

4 tranches de paine de mie
15 gr de beurre fondu
2 tranches de jambon
125 ml de lait
15 gr de beurre
15 gr de farine
sel
poivre
noix de muscade
Gruyère rapé

Badigeonner les tranches de pain de mie avec le beurre fondu, les mettre à dorer au four à 200° pendant quelques minutes.
Pendant ce temps, mettre a fondre 15 gr de beurre, dans une casserole, ajouter la farine et faire un roux, ajouter ensuite le lait, quand la béchamel est bien épaisse, saler, poivrer, ajouter la muscade et une grosse poignée de fromage rapé, mélanger, réserver.
Sortir le pain du four, poser une tranche de pain de mie sur le plan de travail, y déposer une belle couche de béchamel, le jambon, un peu de fromage rapé, rajouter un tranche de pain un peu de béchamel et du rapé, faire de même avec le reste des ingrédients, faire gratiner quelques minutes au four.... Et voilà c'est prêt!
Les croques monsieurs peuvent être décliné avec chaque fromage ou charcuterie de votre choix, vous pouvez les congeler avant le gratinage pour les soirs de flemme, avec une salade vous voilà avec un repas vite fait, bien fait!
Bon appétit mes chéris!

 

La chanson du jour 

Croque monsieur traditionnel
Croque monsieur traditionnel

Publié dans Apéro-Buffet, Viandes, Porc

Partager cet article
Repost0

Vol au vent sauce financière

Publié le par Violette

Vol au vent sauce financièreVol au vent sauce financière

L'invention du "Vol au vent" est attribuée à Antonin Carême, qui voulait remplacer les "Timbales" qui étaient à son avis trop lourdes par un feuilleté plus léger. Les vol au vent étaient à la base garni de quenelles, crêtes et rognons de coq, lamelles de truffes, têtes de champignons cannelées et des olives vertes liées à la sauce Madère, mais soyons réalistes, on a pas tous les moyens de faire ce genre de plat donc voici ma version de cette recette : Pour 3 personnes, il vous faudra: 500 gr de financière de porc 1 gros oignon haché 1 gousse d'ail haché 8 olives vertes 1 cuillère à soupe de farine (ou de maïzena) 3 bouchées à garnir 20 cl de vin blanc 2 feuilles de laurier une dizaines de champignons de paris frais coupés en fines lamelles thym sel poivre 20 cl de crème liquide 1 noisette de beurre 1 bouillon cube de légumes 1 cuillère à café de fond de veau Dans une sauteuse, mettre un morceau de beurre à fondre, y jeter la viande et l'oignon, les faire revenir jusqu'à ce qu'il n'y ai plus d'eau et que la viande et l'oignon soient bien dorés, baisser le feu, saupoudre de farine, mélanger et ajouter le vin blanc, laisser réduire de moitié ajouter de l'eau pour couvrir la viande, émietter le cube de bouillon de légumes, ajouter l'ail, le thym, le laurier et le fond de veau, poivrer, laisser cuire à feu doux pendant une heure en remuant un peu, 10 minutes avant la fin, ajouter les champignons, la crème et les olives vertes. Bien mélanger, servir bien chaud dans un panier feuilleté réchauffé au four et du riz. Vous pouvez aussi bien oublier le vol au vent et servir la sauce juste avec le riz ça se suffit ! Bon appétit!

Vol au vent sauce financière

Publié dans Viandes, Porc

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 > >>