750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

86 articles avec viandes

Les gyoza

Publié le par Violette

Les gyoza
Les gyoza
Les gyoza
Les gyoza

Nous voilà de retour pour de nouvelles aventures nippone, aujourd’hui nous allons nous pencher sur un de mes pêchés mignons, les raviolis, j’ai toujours été une inconditionnelles des bouchées ou raviolis vapeur chinois, mais ici nous allons parler gyoza, l’équivalent japonais.
Ces petites bouchées délicieuses, de pâtes fourrées de viande ou de légumes sont nées en Chine il y a 2000 ans, et se sont répandues à travers le monde, on en retrouve des dérivés au Japon, en Corée, aux Usa et en Italie.
Mais commençons par le début et cultivons nous un petit peu.
En Chine on les appelle des Jiaozi, ils sont traditionnellement servis au petit déjeuner du nouvel an, se sont des demi lune, fourrées de légumes et de viande (porc en général), il existe trois sortes de Jiaozi:

Les Jiaozi à la vapeur : zhengjiao
Les Jiaozi frits: guotie
Les Jiaozi bouilli : shuijiao

Ils sont dégustés en général avec de la sauce soja, du vinaigre ou de la pâte de piment.
La version nippone se nomme le Gyoza, ils sont en général plus riche en ail que les Jiaozi et moins riche en épices, la pâte est plus fine et moin cahoutchouteuse, ils sont aussi en général moins salé. Ils sont le plus souvent farci de chou et de porc, la pâte est fabriquée à base de farine de blé et se dégustent trempés dans une sauce soja mélangée à de l’huile de piment et de vinaigre de riz.
On peut eux aussi les déguster de trois manières différentes:

Les Sui-gyoza: bouillis
Les Yaki-gyoza :  snacké
Les Age-gyoza : frits

Ce sont les Yaki-gyoza que l’on trouve le plus souvent dans les restaurants japonais en France.
A nos fourneaux mes amis:

 

Les gyoza
Les gyoza
Les gyoza

Pour 24 gyoza environ, il vous faudra:

150 gr de porc haché
150 gr de chou haché
1/2 gousse d’ail
2 tiges de ciboules
1 cuillère à café de gingembre haché
1 cuillère à café d’huile de sésame grillé
1 pincée de sel
1 pincée de poivre noir moulu
24 feuilles de pâte à Gyoza (vous en trouverez en épicerie asiatique soit au rayon frais, soit au rayon surgelé)
Huile de cuisson

Pour la sauce:
2 cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de mirin
1/2 cuillère à café d’huile de sésame grillé
une pincée de piment


Préparer la sauce, en mélangeant tout les ingrédients dans une coupelle et réserver.

Hacher le chou, les ciboules, le gingembre et l’ail.
Dans un saladier, mélanger tout les ingrédients jusqu’à obtenir une farce homogène.
Étaler toutes les feuilles de pâte à gyoza sur le plan de travail, transformer les carrés de pâte en disque, retirer les chutes inutiles, placer une cuillère à café de farce au centre de chaque disque, humidifier le tour à l’aide d’eau et d’un pinceau, plier en deux et bien souder les bords.
Faire chauffer une poêle, à feu moyen avec un peu d’huile, y déposer les gyoza et les laisser cuire 1 minute, puis verser 3cl d’eau par dessus les gyoza, couvrir avec un couvercle, pendant 3 minutes puis découvrir et laisser cuire jusqu’à évaporation complète de l’eau et obtenir des gyoza bien dorés.
Servir bien chaud avec la sauce.
Bon appétit mes canards!

Les gyoza
Les gyoza
Les gyoza

Publié dans Porc, Viandes

Partager cet article

Repost0

Les Yakitori

Publié le par Violette

Les Yakitori
Les Yakitori
Les Yakitori
Les Yakitori

Aujourd’hui, nous continuons notre tour des spécialités que nous avons testé mon chéri et moi au japon, à savoir les yakitoris. Ici, point de bœuf fromage, que nenni les amis, elles ,’existent tout simplement pas au Japon, (faut dire que leur fromage est pas franchement goutu, voir même carrément fade et que leur boeuf lui, par contre est une absolue splendeur, viandarde un jour, viandarde toujours!), yakitori signifie littéralement «oiseau grillé», ce sont des brochettes de bambou, garnies, consommées le plus souvent sur le pouce dans des bars/restaurants trés conviviaux les yakitori-ya. Nous avons souvent pu déguster ces brochettes autour d’une Asahi Extra dry bien fraîche ou d’un Whisky ginger ale, le tout servis en pinte, l’ambiance est décontractée, souvent assez bruyante et toujours dans des endroits minuscules et fumeurs pour notre pour notre plus grand plaisir de drogués à la nicotine.
Il existe différents types de yakitori, nous avons rencontré le plus souvent :
Les Yotsumi : blanc de poulet
Les Tsukune: boulette de poulet
Les Enokimaki : porc et champignons
Les Butabara : ventre de porc
Les Reba : foie
Les Torikawa : peau de poulet
Les Negima : poulet et oignons verts
Les Piman : poivrons verts
Les Tebasaki : ailes de poulet
Les Asupara bekon : asperges et lard
Les Nankotsu: cartilage de poulet
Les Atsuage tofu: tofu
Mais nous avons aussi rencontrés des spécialités propre à chaque Izakaya que nous avons eu la chance de tester, comme des brochettes poulet shiso, des brochettes de coeurs de poulet ou même de boulettes de riz grillées.

Pour aujourd’hui nous allons rester simple je vous propose donc deux recettes, la première la recette des Negima et une autre un peu plus originale celle des brochettes poulet shiso.

Pour 12 brochettes de chaque, il vous faudra:

800 gr de cuisses de poulet désossées
3 tiges d’oignons vert (cébettes)
12 feuilles de shiso (ou roquette si vous ne trouvez pas)
24 pics à brochette en bambou

Pour la sauce Yakitori :
1/4 de cube de bouillon de poulet
8 cl de sauce soja
6 cl de saké
3 cuillères à soupe de mirin
1 cuillère et demi à soupe de sucre semoule

Pour la sauce teriyaki:
10 cl de sauce soja
7 cl de mirin
2 cuillères à soupe de sucre semoule

Commençons mes chéris!

Les Yakitori
Les Yakitori
Les Yakitori
Les Yakitori

Tout d’abord préparons nos sauces:

Pour la sauce teriyaki:
Mettre tous les ingrédients dans une petite casserole, porter à ébullition, puis baisser le feu, et laisser réduire en remuant de temps en temps, quand la sauce devient légérement sirupeuse, c’est prêt!

Pour la sauce Yakitori:
Verser tous les ingrédients dans une petite casserole, porter à ébullition en mélangeant afin de bien dissoudre le bouillon, puis laisser cuire à feu doux en remuant de temps en temps afin d’obtenir une sauce sirupeuse et homogéne, sortir du feu. Réserver.

Tailles la chair des cuisses de poulet en gros cubes, nous choisirons les cuisses de poulet pour que la viande soit plus tendre et moins sèche à la cuisson, mettre 400 gr à mariner dans la sauce yakitori et 400 gr à mariner dans la sauce teriyaki, réserver au frais au moins 2h, (mais la veille pour le lendemain c’est encore mieux, comme souvent plus c’est long, plus c’est bon, oui je vous vois sourire bande de coquinous!)
Tailler les cébettes en tronçons pour en obtenir 24.
Mettons nous au travail, pour monter les brochettes, ce n’est pas compliqué, je pense que vous expliquer comment faire serait une insulte à votre intelligence, rappelez vous seulement que le poulet mariné à la sauce yakitori sera piqué avec 2 tronçons de cébettes par brochette, et poiur les brochettes poulet shiso, vous allez piquer votre viande marinée à la sauce teriyaki en suite vous devrez envelopper votre brochette dans la feuille de shiso.
Il vous faudra les cuire 8 à 10 minutes sur le barbecue, sur de petites braises, pas trop fort afin de ne pas brûler le sucre des sauces.
Servir bien chaud avec une bière bien froide et vous obtiendrez une expérience comme là bas!
Bon apétit mes sucres d’orge !

 

Les Yakitori
Les Yakitori
Les Yakitori
Nous avons aussi pu tester ces merveilles, des brochettes de chair de crabe, trés présentes dans les marchés et à la sortie de certains temples! Une pure merveille!
Nous avons aussi pu tester ces merveilles, des brochettes de chair de crabe, trés présentes dans les marchés et à la sortie de certains temples! Une pure merveille!
Nous avons aussi pu tester ces merveilles, des brochettes de chair de crabe, trés présentes dans les marchés et à la sortie de certains temples! Une pure merveille!

Nous avons aussi pu tester ces merveilles, des brochettes de chair de crabe, trés présentes dans les marchés et à la sortie de certains temples! Une pure merveille!

Partager cet article

Repost0

Croque monsieur traditionnel

Publié le par Violette

Croque monsieur traditionnel
Croque monsieur traditionnel
Croque monsieur traditionnel
Croque monsieur traditionnel

L'origine du croque monsieur se perd dans la mémoire collective, en effet on retrouve des plats similaires dans l'histoire aborigène, en effet, ils garnissaient une pâte de leur chasse du jour avant de les "toaster" avec une espèce de pince en métal au dessus d'un feu... Nous retrouvons les premières apparitions aux menus parisiens dans les années 1910, Marcel Proust y fera même référence dans son ouvrage "à l'ombre des jeunes filles en fleurs", en 1919.
L'origine du nom est bague, il existe de nombreuses théories, ma préférée étant celle ci:
René Girard, dans son ouvrage de 1947 "Histoire des mots de la cuisine française", attribue le nom au patron du Bistrot parisien "Le Bel Age", au début du XXéme siècle, Michel Lucarna, qui avait une réputation fort surprenante de cannibale, aurait proposé un sandwich au pain de mie à la place de la baguette traditionelle, et quand un client s'enquit du genre viande utilisé pour les sandwichs, notre cher boute en train répondit en plaisantant "de la viande de monsieur" . N'est ce pas une charmante anecdote?
Mais trêve de blabla je vous vois dépérir à vu d'oeil lançons nous joyeusement dans la confection de nos croques monsieurs!

pour deux personnes, il vous faudra:

4 tranches de paine de mie
15 gr de beurre fondu
2 tranches de jambon
125 ml de lait
15 gr de beurre
15 gr de farine
sel
poivre
noix de muscade
Gruyère rapé

Badigeonner les tranches de pain de mie avec le beurre fondu, les mettre à dorer au four à 200° pendant quelques minutes.
Pendant ce temps, mettre a fondre 15 gr de beurre, dans une casserole, ajouter la farine et faire un roux, ajouter ensuite le lait, quand la béchamel est bien épaisse, saler, poivrer, ajouter la muscade et une grosse poignée de fromage rapé, mélanger, réserver.
Sortir le pain du four, poser une tranche de pain de mie sur le plan de travail, y déposer une belle couche de béchamel, le jambon, un peu de fromage rapé, rajouter un tranche de pain un peu de béchamel et du rapé, faire de même avec le reste des ingrédients, faire gratiner quelques minutes au four.... Et voilà c'est prêt!
Les croques monsieurs peuvent être décliné avec chaque fromage ou charcuterie de votre choix, vous pouvez les congeler avant le gratinage pour les soirs de flemme, avec une salade vous voilà avec un repas vite fait, bien fait!
Bon appétit mes chéris!

 

La chanson du jour 

Croque monsieur traditionnel
Croque monsieur traditionnel

Publié dans Apéro-Buffet, Viandes, Porc

Partager cet article

Repost0

Boulettes de boeuf aux olives

Publié le par Violette

Boulettes de boeuf aux olivesBoulettes de boeuf aux olives

Aujourd'hui, je vous mitonne un petit plat qui change, des boulettes de boeuf aux olives! Elles sont délicieuses, simple à faire, parfaites pour un petit repas en amoureux ou pour faire découvrir a vos enfants de nouveaux goûts! Je vous laisse essayer cette recette qui se fait en deux temps, trois mouvements et qui régalera petits et grands!

pour 4 personnes, il vous faudra: 500 gr de boeuf haché 2 oeufs 50 gr de fromage rapé 2 gousses d'ail hachées sel poivre 1 pincée de gingembre moulu 50 gr d'olives vertes hachées Dans un saladier, mélanger tout les ingrédients afin que le mélange soit homogène, former des boulettes de la taille d'une noix, les cuire à la vapeur (entre 2 et 5 minutes). Réserver. Pour la sauce :

une boite de tomate épépinées 1 oignon haché 1 gousse d'ail entière 1 feuille de laurier 1/2 cuillère à café de gingembre une dizaine d'olives verte sel poivre huile d'olive Dans une casserole, mettre un peu d'huile d'olive, faire dorer l'oignon, ajouter les tomates et le restes des ingrédients, faire réduire à feu doux. Faire réchauffer les boulettes dans la sauce avant de servir! Bon appétit!

Boulettes de boeuf aux olivesBoulettes de boeuf aux olives

Publié dans Viandes

Partager cet article

Repost0

Tendrons de veau aux carottes

Publié le par Violette

Tendrons de veau aux carottes

Pour la viande, je marche la plupart du temps à la promo, donc quand j'ai vu des tendrons de veau en promo, je me suis jetée dessus, parce que j'adore ça et que je n'en mange pas souvent, mais pour une fois je n'avais pas envie de me faire une blanquette, alors j'ai innové pour créer un petit ragoût plein de saveurs! On s'est régalé et en plus la viande tendre à souhait a vraiment été mise en valeur par les épices. Mais trêve de publicité passons aux choses sérieuses: Pour 3 personnes, il vous faudra: 500 gr tendrons de veau 500 gr de carottes 1 oignon 1 pincée d'ail semoule 15 cl de vin blanc sec un peu de farine ou de maïzena 1/2 cuillère à café de cumin en poudre 1/2 cuillère à café de graines de cumin 1 pincée de gingembre 1 feuille de laurier 1 noisette de beurre 1 cube de bouillon épices et herbes orientales Dans une cocotte, mettre le beurre à fondre, y faire dorer les tendrons, une fois qu'ils sont marqués des deux côtés, ajouter l'oignon haché et l'ail en poudre, mélanger et continuer la cuisson pour faire dorer les oignons, poudrer de farine, mélanger, ajouter le vin, poivrer, émietter le cube de bouillon, mélanger, ajouter le cumin, les graines, le laurier et 30 cl d'eau, remuer, ajouter les carottes coupées en sifflet, couvrir et laisser cuire au moins 1 h à feu doux. Servir lorsque les carottes sont bien fondantes! Bon appétit!

Tendrons de veau aux carottes

Publié dans Viandes, Veau

Partager cet article

Repost0

Vol au vent sauce financière

Publié le par Violette

Vol au vent sauce financièreVol au vent sauce financière

L'invention du "Vol au vent" est attribuée à Antonin Carême, qui voulait remplacer les "Timbales" qui étaient à son avis trop lourdes par un feuilleté plus léger. Les vol au vent étaient à la base garni de quenelles, crêtes et rognons de coq, lamelles de truffes, têtes de champignons cannelées et des olives vertes liées à la sauce Madère, mais soyons réalistes, on a pas tous les moyens de faire ce genre de plat donc voici ma version de cette recette : Pour 3 personnes, il vous faudra: 500 gr de financière de porc 1 gros oignon haché 1 gousse d'ail haché 8 olives vertes 1 cuillère à soupe de farine (ou de maïzena) 3 bouchées à garnir 20 cl de vin blanc 2 feuilles de laurier une dizaines de champignons de paris frais coupés en fines lamelles thym sel poivre 20 cl de crème liquide 1 noisette de beurre 1 bouillon cube de légumes 1 cuillère à café de fond de veau Dans une sauteuse, mettre un morceau de beurre à fondre, y jeter la viande et l'oignon, les faire revenir jusqu'à ce qu'il n'y ai plus d'eau et que la viande et l'oignon soient bien dorés, baisser le feu, saupoudre de farine, mélanger et ajouter le vin blanc, laisser réduire de moitié ajouter de l'eau pour couvrir la viande, émietter le cube de bouillon de légumes, ajouter l'ail, le thym, le laurier et le fond de veau, poivrer, laisser cuire à feu doux pendant une heure en remuant un peu, 10 minutes avant la fin, ajouter les champignons, la crème et les olives vertes. Bien mélanger, servir bien chaud dans un panier feuilleté réchauffé au four et du riz. Vous pouvez aussi bien oublier le vol au vent et servir la sauce juste avec le riz ça se suffit ! Bon appétit!

Vol au vent sauce financière

Publié dans Viandes, Porc

Partager cet article

Repost0

Sauté de veau au cidre

Publié le par Violette

Sauté de veau au cidre

Le cidre est une boisson qui existe depuis des siècles, on en trouve la trace depuis l'antiquité chez les hébreux, les grecs, les romains, ... C'est en fait du jus de pommes fermentées, il apparait au XII e siècle en France et des siècles plus tard on en boit toujours allégrement! Et on le cuisine également facilement, la preuve avec cette recette délicieuse et facile qui va vous ravir les papilles! Pour deux personnes, il vous faudra: 400 gr de veau sans os coupé en cubes 2 oignons émincés 1 bouteille de cidre brut 1 gousse d'ail 20 gr de beurre 2 cuillère à soupe de maïzena sel poivre 1 cube de bouillon de légumes 1 branche de thym 1 feuille de laurier Dans une cocotte, faire fondre la moitié du beurre, y faire revenir les oignons jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés, les retirer ensuite de la cocotte, ajouter le reste du beurre et faire revenir le veau sur toutes les faces, une fois qu'il est doré, le poudrer avec la maïzena passée au chinois, bien mélanger, rajouter oignons, le cidre et le cube de bouillon de légume. Bien mélanger, saler légérement et poivrer, ajouter le thym et le laurier. Couvrir et laisser mijoter à feu doux une bonne heure en remuant de temps en temps, si vous voyez que la sauce épaissit trop, n'hésitez pas à rajouter un peu d'eau! Goûter sans se brûler la langue, rectifier l'assaisonnement si besoin. Servir et se régaler! Bon appétit!

Sauté de veau au cidre

Publié dans Viandes

Partager cet article

Repost0

Lapin à la crème d'ail

Publié le par Violette

Lapin à la crème d'ail

L'ail est très bon pour la santé, tout le mond"e sait plus ou moins mais vous êtes vous penché sur le sujet? Et bien moi oui, avant de vous partager cette recette, l'ail serait donc bon pour la prévention anti cancer, un antibiotique naturel, un anti parasites intestinaux, il est bon contre les infections respiratoires, il aide contre le rhume, la grippe, la fièvre, les maux de gorges, les aphtes, les angines, la sinusite, il diminue le cholestérol, bref il est plein de vertus et c'est pour ça qu'il est utilisé par la médecine depuis plus de 5000 ans, si le sujet vous intéresse, allez sur ce site . Pour 2 personnes, il vous faudra: 2 cuisses de lapin 1 cuillère d'huile d'olive (moi j'ai utilisé une cuillère de gras de canard) 1 oignon 1 tête d'ail 2 branches de thym 1 feuille de laurier 25cl de vin blanc sec 25 cl de bouillon de légumes 1 cuillère à soupe de persil haché 30 cl de crème fraîche sel poivre Commencer par éplucher et hacher les oignons. Dans une cocotte, mettre la cuillère d'huile, la faire chauffer et faire dorer les cuisses de lapin de chaque côté, les retirer de la cocotte, réserver. Mettre les oignons à la place, les faire revenir à feu doux jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés, ajouter le thym, le laurier, les cuisses de lapin et le vin blanc, continuer de chauffer jusqu'à ce que le vin soit quasiment totalement évaporé, déglacer avec le bouillon de légumes, couvrir et laisser cuire à feu doux pendant une bonne heure. Pendant ce temps, prendre la tête d'ail, la défaire et mettre les gousses d'ail dans une casserole d'eau sans les éplucher, amener à ébullition et laisser frémir environ 8 minutes ( en gros jusqu'à ce qu'elles soient fondantes), les égoutter et les laisser refroidir. Une fois le lapin cuit, ôter les cuisses de la cocotte, mettre les morceaux d'oignons et la sauce dans un mixeur, y ajouter la crème et les gousses d'ail que vous aurez épluchées une fois qu'elles sont froide, mixer jusqu'à l'obtention d'une sauce onctueuse et homogéne, servir les cuisses de lapin avec cette sauce, parsemer de persil haché. Bon appétit!

Lapin à la crème d'ail

Publié dans Volailles, Viandes

Partager cet article

Repost0

Quiche aux foies de volailles et aux poireaux

Publié le par Violette

Quiche aux foies de volailles et aux poireaux

Je sais que peu de mes amis mangent des foies de volailles, donc c'est une recette que j'ai essayé sur ma famille, et franchement elle en valait le coup, croyez moi le goût surprends mais c'est délicieux et assez différent de ce que l'on mange habituellement, je partage pour les courageux qui tenteront cette recette mais il faut savoir que les foies de volailles sont riches en vitamines (notamment la B9), en fer, en zync, ... Il permet aussi de lutter contre l'anémie!

Pour une quiche, il vous faudra:

250 gr de foies de volaille 2 beaux poireaux 3 oeufs 50 gr de parmesan 20 cl de crème liquide 1 gousse d'ail hachée 1 cuillère à soupe de persil haché sel poivre 1 pâte brisée Laver et couper vos poireaux en fines rondelles, le cuire à la vapeur jusqu'à ce qu'il soit tendre. Réserver. Dans une poêle, mettre une cuillère d'huile d'olive à chauffer, y jeter les foies de volailles et les faire revenir jusqu'à ce qu'ils soient cuits. Les sortir du feu, y ajouter l'ail haché et le persil haché, mélanger, laisser refroidir quelques minutes et les couper en morceaux. Dans un saladier, mélanger les oeufs, le sel, le poivre, la crème et le parmesan, bien mélanger, ajouter les poireaux et les foies de volailles, mélanger. Dérouler la pâte dans un moule et y verser l'appareil. Enfourner 40 minutes à 180°. Il faut la servir bien chaude en entrée ou à l'apéro! Bon appétit!

Quiche aux foies de volailles et aux poireaux

Publié dans Apéro-Buffet, Viandes, Légumes

Partager cet article

Repost0

Boulettes de viande façon kofte turc

Publié le par Violette

Boulettes de viande façon kofte turc

La cuisine turque est une cuisine ancienne et très riche en saveur, elle mélange les saveurs asiatiques, orientales et méditerranéennes ce qui s'explique par les migrations des Turcs à travers les siècles. Parmi les spécialités turques nous retrouverons les dolma, les doner (kebab), les kofte ou même les baklavas. Ainsi me voilà prête à l'exploration d'un de leur spécialité : le kofte, voilà une recette à ma façon et non traditionnelle!

Pour 4 personnes, il vous faudra: Pour les boulettes: 250 gr de boeuf haché 1 oignon haché 1 petit bouquet de persil haché 1/2 cuillère à café de cumin 1 pincée de cannelle 1/2 cuillère à café de gingembre 1 cuillère à café de menthe hachée 1 cuillère à café de coriandre hachée 1/2 cuillère à café d'origan du piment (doser selon goût) 1 cuillère à soupe d'huile d'olive 1 oeuf sel poivre Pour la sauce: 1 petite boite de tomates concassées 1 pointe de piment 4 gousses d'ail 3 cuillère à soupe d'huile d'olive 1 petit bouquet de persil haché sel et poivre 1 pincée de safran 1 oignon Dans un saladier, mettre la viande et tout les autres ingrédients des boulettes, s'humidifier les mains à l'eau froide (pour éviter que la viande ne vous colle au doigt), bien malaxer afin que le mélange soit homogène. Faire des boulettes de tailles moyenne et les poser sur un plateau, réserver au frais. Dans un faitout faire revenir l'oignon haché dans un peu d'huile d'olive, le faire blondir et y ajouter les épices sèches, bien remuer, ajouter les tomates, l'ail, le sel, le poivre et l'huile d'olive. Laisser cuire à doux pendant 30 minutes. Dans un faitout, frevenir les boulettes dans un peu d'huile d'olive, les faire bien dorer sur toutes les faces. Les servir avec la sauce. Bon appétit!

Publié dans Viandes

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>